mis à jour le

CASAMANCE-LIBERATION DE TROIS OTAGES DU MAQUIS Il en reste neuf autres

Trois jours après leur libération, les trois femmes démineurs ont enfin foulé le sol sénégalais hier, mercredi. Accueillies en Mpack, localité sénégalaise située à la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau, elles ont été remises aux autorités sénégalaises qui se sont fortement mobilisées pour les accueillir au cours d'une cérémonie empreinte d'émotion. Libérées, elles sont inquiètes pour leurs neuf collègues encore détenus par César Atoute Badiate.

C'est à bord d'un bus du ministère de l'intérieur Bissau-Guinéen que Fatoumata Diaw, Fatou Gueye et Sophie Aidara sont arrivées à Mpack hier, mercredi, 29 mai. Accompagnées par les autorités Bissau-guinéenne (le gouverneur de Katiew, le Préfet de Sao Domingo, le représentant du ministère Bissau-guinéen de l'intérieur...) de l'ambassadeur du Sénégal à Bissau, le général Abdoulaye Dieng et des femmes du Mfc, c'est désormais ex otages du Mfdc ont retrouvé les siens après vingt cinq jours de captivité dans le maquis.

Habillées en tenue traditionnelle, avec tee-shirt à l'effigie de L'abbé Diamacoune Senghor, ces trois démineurs ont exprimé un sentiment de satisfaction, terni cependant par la détention encore de neuf de leurs collègues toujours aux mains des bandes armées. Et lorsque Fatou Guèye se prononce, c'est pour lâcher ces mots : «un sentiment de joie , on est très contente de notre libération et nous remercions toutes les personnes qui ont participé à notre libération ...»

Des propos repris par Fatou Diaw qui déclare ceci : «j'éprouve un sentiment de satisfaction à moitié, je serais plus satisfaite si tout le monde était libéré, pour cela je lance un appel à l'Etat du Sénégal aux représentants du Mfdc pour pouvoir libérer les autres ... » Même joviale à leur arrivée à Mpack, ces trois femmes soucieuses, lancent un appel pour une libération rapide de leurs collègues encore aux mains des éléments de César Atoute Badiate, car avec l'hivernage qui s'approche les conditions de détentions risquent d'être difficiles pour les neuf otages, selon Fatou Diaw : «l'hivernage pointe à l'horizon, les conditions ne seront plus faciles , il y a la pluie , il y a les insectes , les reptiles et surtout le stress...».

Un cri de c½ur de cette dame qui témoigne des conditions assez difficiles des otages dans le maquis. Fatoumata Diaw qui s'est jetée dans les bras de son mari, Ousmane Diop, à l'accueil. Si Fatoumata Diaw et Fatou Gueye semblaient plus détendues, Sophie Aïdara la doyenne de ces femmes démineurs montrait quelques signes de fatigue certainement affectée par les vingt cinq jours de captivité. Elles ont été remises aux autorités sénégalaises fortement mobilisées à Mpack .

Le gouverneur de Région Cheikh Tidiane Dieng qui conduisait la délégation officielle n'a pas manqué de rendre hommage aux autorités Bissau-guinéennes et à l'ONG MON KU MON qui a participé activement à la libération de ces trois otages. Une cérémonie empreinte d'émotion comme le soulignait la Coordonnatrice de la Plateforme des femmes de la Casamance, Mme Ndèye Marie Thiam qui a rendu un vibrant hommage aux femmes du MFDC. Une occasion qu'elle a aussi saisie pour interpeler le Président de la République et lui demander de redoubler d'effort dans le processus de paix. Des femmes du Bois sacré sont ainsi restées avec ces otages depuis leur libération le 27 mai dernier.

Des Prêtresses du MFDC ont aussi annoncé la libération imminente des autres otages. «Nous avons joué le rôle de facilitateur parce que nous sommes les mamans de ceux qui sont dans le maquis et les otages. Nous avons pensé aller dans le maquis et demander aux éléments de libérer les trois femmes.

Les autres otages seront bientôt libérer car nous poursuivons les démarches et ils nous ont confirmé que les neuf vont être libérer incessamment ... », confie Jeanne D'Arc Sambou, une des prêtresses. Apres les discours des autorités, les trois otages se sont engouffrés dans un véhicule aux vitres teintés affrété par les autorités. C'était pour prendre la direction Ziguinchor où elles vont enfin retrouver les parents et proches.

Sud Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

otages

AFP

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

AFP

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

AFP

Deux Italiens otages de l'EI en Libye libérés

Deux Italiens otages de l'EI en Libye libérés

maquis

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Terrorisme : Des jeunes filles dans le maquis du Mont Chaambi

Tunisie-Terrorisme : Des jeunes filles dans le maquis du Mont Chaambi

Nabil

Ouagadougou : Le maire Casimir Ilboudo ouvre le dossier maquis et bars

Ouagadougou : Le maire Casimir Ilboudo ouvre le dossier maquis et bars

Actualités

En Tunisie, l'armée investit un maquis djihadiste

En Tunisie, l'armée investit un maquis djihadiste