mis à jour le

Dans les labyrinthes de l'automédication

Dans la ville de Ouagadougou, des personnes se procurent allègrement les médicaments dans les officines pharmaceutiques, sans un avis médical. C'est ce qu'on appelle l'automédication, une pratique audacieuse, devenue courante chez nombre d'habitants dans la capitale burkinabè, avec des conséquences gravissimes. « Un jour, j'avais des maux de ventre. J'ai pris, à l'insu de mon oncle qui était en déplacement, un produit dénommé ''charbon''. Quelques instants après, mon état s'est aggravé. J'ai été (...) - La Une