mis à jour le

" Les Burkinabè ont un véritable problème face à leurs devoirs"

En prélude au Forum national sur le civisme prévu, les 30 et 31 mai 2013, à Ouagadougou, la présidente de l'ONG Wildaf-Burkina/femme droit et développement, Mme Haridiata Dakouré/ Séré fait le diagnostic de l'incivisme au Burkina Faso. Elle propose dans cet entretien des remèdes pour redorer l'image du pays en matière de civisme. Sidwaya (S) : Quelle appréciation faites-vous du niveau de l'incivisme au Burkina Faso ? Haridita Dakouré (H D) : Le civisme, c'est avant tout, le comportement d'un citoyen. (...) - Société & culture

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre