mis à jour le

L'ARMP n'a "jamais été exclue" de la réforme du Code des marchés publics (ministre Budget)

(APS) - L'Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) n'a "jamais été exclue du processus" d'élaboration et de validation de nouveaux textes modifiant certaines dispositions du Code des marchés publics, a précisé, jeudi à Dakar, le ministre du Budget Abdoulaye Daouda Diallo.

"L'ARMP a toujours été associée au processus d'élaboration des textes. Elle n'a jamais été exclue du processus", a-t-il déclaré à des journalistes, alors qu'il était interpellé sur l'absence de l'ARMP à une rencontre de réflexion sur le système de passation des marchés publics.

Les résultats de cet atelier dont l'ouverture a été présidée par M. Diallo doivent contribuer à modifier certaines dispositions de l'actuel Code des marchés.

Selon les organisateurs, cette rencontre de partage et de validation qui a réuni plusieurs acteurs du secteur est organisée dans la perspective de rendre plus efficaces les procédures de passation des marchés, afin de leur donner un impact positif dans l'exécution des dépenses publiques et favoriser l'atteinte des objectifs de développement. Les responsables de l'ARMP ont décliné l'invitation qui leur a été adressée pou cette rencontre.

"En vérité, ce n'est pas une non-implication de l'ARMP. Nous sommes à la fin d'un processus, d'une réflexion qui a été menée par le ministère de l'Economie et des Finances. Il s'agit juste de partager avec les acteurs avant de valider", a expliqué le ministre du Budget.

"Jusqu'à ce niveau, l'ARMP a été tout le temps associée à l'étude. Ils ne seront jamais exclus parce qu'après cette rencontre, nous allons continuer à partager les textes avec le gouvernement, la présidence de la République avant sa validation et la signature du décret", a assuré M. Diallo.

Selon le ministre du Budget, l'ARMP demeure "dans le jeu, même si elle a le droit de ne pas répondre à notre invitation". "Si les responsable de l'ARMP jugent que l'invitation ne sied pas, ils ont le droit de ne pas venir répondre", a-t-il commenté.

Abdoulaye Sylla, président du Conseil de régulation de l'ARMP a déclaré dans la presse que sa structure a décidé de boycotter cette rencontre de validation du projet de décret portant modification de certaines dispositions du Code général des marchés public, en invoquant "des manquements" dans la démarche initiée par l'Etat.

"Rien n'interdit à l'Etat de prendre des initiatives, mais il y a des manquements relatifs à la démarche (...) chaque fois qu'il s'est agi de modifier les textes, l'ARMP qui s'est spécialement outillée pour ça, organise la concertation avec les acteurs. Il n'y a aucune concertation sur les propositions qui seront faites", a-t-il dit dans des propos rapportés par l'édition de jeudi du quotidien Libération.

Plusieurs acteurs et officiels ont ainsi échangé sur les enjeux du système de passation des marchés publics. Ils y ont décelé des insuffisances et des "goulots d'étranglement" qui entravent l'efficacité du Code des marchés.

Plusieurs modifications ont été proposées pour éviter certaines difficultés notées avec le système actuel, dont les longues procédures dans les passations des marchés publics, les délais réglementaires retenus, le faible taux d'absorption des crédits alloués au Sénégal, entre autres.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

été

AFP

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun

AFP

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts

AFP

Mali: enquête ouverte sur l'attaque

Mali: enquête ouverte sur l'attaque

réforme

AFP

Soudan du Sud: le Parlement lève l'obstacle

Soudan du Sud: le Parlement lève l'obstacle

AFP

Rwanda: la réforme de la Constitution pour  un 3e mandat de Kagame adoptée

Rwanda: la réforme de la Constitution pour un 3e mandat de Kagame adoptée

AFP

Sexualité, religion: une réforme du code pénal suscite de vifs débats au Maroc

Sexualité, religion: une réforme du code pénal suscite de vifs débats au Maroc

marches

AFP

Présidentielle en RDC : appel

Présidentielle en RDC : appel

AFP

Afrique: les entreprises locales grignotent les marchés des multinationales

Afrique: les entreprises locales grignotent les marchés des multinationales

AFP

Congo : l'opposition fait machine arrière, annule ses marches de contestation

Congo : l'opposition fait machine arrière, annule ses marches de contestation