mis à jour le

Guinée : Alpha Condé promet justice aux victimes des violences

Le président guinéen, Alpha Condé, a annoncé l'ouverture d'une enquête judiciaire sur les violences préélectorales qui ont fait 12 morts au cours de la semaine écoulée, rapporte Lenouvelobs.com. Le chef de l'Etat, qui cherche à désamorcer la crise avant les élections législatives du 30 juin, a limogé le ministre de la Sécurité, Maramany Cissé, pour le remplacer par l'actuel ambassadeur de Guinée au Sénégal, Madifing Diané. Les affrontements entre partisans du président et de l'opposition ont fait une cinquantaine de morts ces trois derniers mois à Conakry. « La Guinée est un Etat de droit où nul n'est au-dessus de la loi », a déclaré mardi soir Alpha Condé dans un discours prononcé à son retour du sommet de l'Union africaine.

Guinée

AFP

La piraterie en fort développement dans le golfe de Guinée en 2018 (Bureau maritime)

La piraterie en fort développement dans le golfe de Guinée en 2018 (Bureau maritime)

AFP

Guinée équatoriale: un an après la mort d'un militant, son parti déplore l'absence d'enquête

Guinée équatoriale: un an après la mort d'un militant, son parti déplore l'absence d'enquête

AFP

Reprise "sous surveillance" du recensement électoral en Guinée Bissau

Reprise "sous surveillance" du recensement électoral en Guinée Bissau

justice

AFP

Contentieux électoraux en RDC: les protestants demandent

Contentieux électoraux en RDC: les protestants demandent

AFP

La justice malgache proclame les résultats contestés de la présidentielle

La justice malgache proclame les résultats contestés de la présidentielle

AFP

La justice française ordonne la remise

La justice française ordonne la remise

victimes

AFP

Au Zimbabwe, les victimes de la répression aveugle racontent

Au Zimbabwe, les victimes de la répression aveugle racontent

AFP

Les victimes de l'attaque de Nairobi

Les victimes de l'attaque de Nairobi

AFP

Procès du putsch au Burkina: Diendéré demande pardon aux victimes

Procès du putsch au Burkina: Diendéré demande pardon aux victimes