mis à jour le

Selon l’OCDE: Reprise de la croissance mondiale piano, piano…

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a fait état, dans son rapport annuel publié mercredi à Paris, d’une reprise progressive de l’économie mondiale, mais qui demeure “fragile et inégale”.

“L’économie mondiale va de l’avant, mais les divergences entre pays et régions reflètent les progrès inégaux accomplis vers la reprise et la sortie de la crise économique”, souligne l’organisation dans la dernière édition de ses “Perspectives économiques”.

L’OCDE retient un taux de chômage “historiquement élevé” qui “demeure le défi le plus important auquel sont confrontés les gouvernements”, alors qu’elle table sur une progression du produit intérieur brut (PIB) mondial, de 3,1 % cette année et de 4 % en 2014.

Dans les 34 pays de l’OCDE, les plus riches de la planète, le PIB devrait, selon ses prévisions, enregistrer une croissance de 1,2 % cette année et de 2,3 % en 2014, tandis que le rythme de l’expansion économique dans les pays non membres de l’Organisation devrait s’établir à 5,5 % cette année et à 6,2 % en 2014.

Aux Etats-Unis, l’activité devrait progresser de 1,9 % cette année et de 2,8 PC en 2014.

Au sein de la zone euro, un recul du PIB de 0,6 % est attendu cette année, suivi d’un rebond de 1,1 % en 2014, tandis que le PIB du Japon devrait enregistrer une croissance de 1,6 % en 2013 et de 1,4 pc en 2014.

“L’économie mondiale se renforce peu à peu, mais la reprise demeure fragile et inégale”, a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, en présentation du rapport.

Il attribue cette reprise à des politiques monétaires “favorables”, à l’amélioration des conditions financières sur les marchés, à la restauration graduelle de la confiance, mais aussi aux efforts budgétaires réalisés ces dernières années et qui “commencent à porter leurs fruits”.

“Plusieurs pays s’acheminent vers la stabilisation de leur ratio dette publique/PIB et, par conséquent, vers une diminution progressive de leur endettement à long terme”, a-t-il souligné.

Bien que les risques d’une tendance baissière des perspectives se soient atténués, ils demeurent importants, relèvent, en revanche, les auteurs du rapport qui constatent que des interactions négatives entre les banques insuffisamment capitalisées, les finances publiques et l’économie réelle “représentent toujours un risque substantiel dans la zone euro”.

La situation budgétaire reste particulièrement préoccupante aux Etats-Unis et au Japon “en l’absence de plans crédibles de consolidation à moyen terme”, soulèvent-ils.

Selon les Perspectives économiques de l’OCDE, les pouvoirs publics devraient s’attacher avant tout à renforcer la croissance, améliorer la soutenabilité des finances publiques et les rendre favorables à la croissance, et à mettre en oeuvre des réformes structurelles destinées à stimuler l’investissement et la création d’emplois.

Pour l’Europe, l’OCDE prône des mesures “plus audacieuses” pour résoudre la crise financière et bancaire, “nécessaires afin de permettre une reprise plus rapide, plus forte et plus durable”, insistant en particulier sur l’importance d’accélérer la mise en place d’”une union bancaire robuste”.

L’OCDE rappelle, en outre, aux gouvernements que des mesures doivent être prises d’urgence pour réduire le chômage, qui s’est hissé à des niveaux alarmants dans de nombreux pays.

“Des emplois sont en cours de création dans certaines parties de l’OCDE, mais il est nécessaire de faire davantage. Les marchés du travail devraient se raffermir progressivement aux Etats-Unis et au Japon au cours des deux prochaines années, mais le chômage continuera sans doute à augmenter dans la zone euro, pour se stabiliser au-dessus de 12 % en 2014″, prévient le rapport.

Ses auteurs insistent sur l’impératif de lutter contre le chômage des jeunes “en adaptant les politiques afin de s’assurer que le chômage conjoncturel ne prenne un caractère structurel”.
LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

croissance

Money money money

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

AFP

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique

AFP

Ghana: le président Mahama promet une forte croissance et des emplois

Ghana: le président Mahama promet une forte croissance et des emplois