mis à jour le

Sénégal: Des visas, mais plus de touristes !

Des opérateurs sénégalais du secteur du tourisme ont exprimé, mercredi à Dakar, leur inquiétude quant à l’impact de la décision du gouvernement sénégalais d’appliquer la réciprocité des Visas à partir de juillet prochain, une décision qui concerne plusieurs pays européens dont la France.

 

S’exprimant lors d’une conférence de presse juste après l’annonce de la décision, les opérateurs sénégalais ont relevé qu’une telle mesure est susceptible d’infliger au secteur touristique une perte estimée à 104 milliards Francs Cfa (environ 158 millions euros).

 

Les ambassades et autres consulats accrédités au Sénégal ont reçu, vendredi dernier, un courrier du ministère sénégalais des Affaires étrangères les informant de la décision du gouvernement d’instaurer la réciprocité des visas avec les pays qui exigent aux Sénégalais un visa pour entrer dans leur territoire, a-t-ont annoncé lundi dernier de source officielle.

 

Les ressortissants de treize pays sont concernés en premier lieu : la France, l’Espagne, la Belgique, les Etats-Unis, l’Italie, la Chine, le Cameroun, l’Inde, l’Allemagne, la Mauritanie, l’Afrique du Sud, la Russie et la Gambie, a indiqué la presse sénégalaise citant des sources au ministère des affaires étrangères. Et de préciser que les frais de visa sont fixés à 50 euros, hors frais de traitement, pour un séjour de moins de 90 jours.

 

“L’ouragan du visa ne laissera indemne aucun acteur et va arriver avec des effets dévastateurs qui pourraient se matérialiser par une cascade de fermetures d’entreprises et des pertes de milliers d’emplois”, a déclaré Mamadou Diallo, vice-président de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique (FOPITS).

 

Selon M. Diallo, une étude d’impact réalisée par la profession en cas d’application de la réciprocité des visas, fait état d’une baisse prévisionnelle d’environ 35 % des flux touristiques vers le Sénégal correspondant à 88,536 milliards francs CFA. S’y ajoute, selon M. Diallo, un manque à gagner pour les taxes aéroportuaires de 16,247 milliards CFA, soit un cumul estimé à près de 104 milliards francs CFA.

 

La décision de l’application de la réciprocité des visas a été plutôt favorablement accueillie par la presse sénégalaise qui rappelle, par la même occasion, “les pratiques humiliantes et restrictives à outrance” imposées aux Sénégalais désireux d’obtenir des visas auprès des consulats de pays européens à Dakar.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

touristes

AFP

Tunisie: les touristes français reviennent timidement

Tunisie: les touristes français reviennent timidement

AFP

Gambie: les touristes affluent mais les commerçants plient bagages

Gambie: les touristes affluent mais les commerçants plient bagages

AFP

Eléphants, lions, sources chaudes... Le Nigeria veut attirer les touristes

Eléphants, lions, sources chaudes... Le Nigeria veut attirer les touristes