mis à jour le

PPS/Coalition gouvernementale : ‘‘J’y suis, j’y reste’’ !

Faisant escale à Casablanca, le PPS n'a pas mâché ses mots en ce qui concerne sa participation dans un gouvernement conduit par les Islamistes du PJD. Ainsi, le SG du parti Nabil Benabdellah, a affirmé que les préoccupations majeures du PPS consistent à défendre l’expérience démocratique marocaine et à faire face à toutes les tentatives de contrôle de la décision politique.

Le parti est prêt à payer le prix de ses choix politiques, même s’il est synonyme de “départ du gouvernement” : “Notre objectif est la défense de l’expérience démocratique, la mise en ½uvre des dispositions de la Constitution, la poursuite des réformes économiques et la résolution des insuffisances dans un certain nombre de secteurs sociaux”, souligne-t-il.

Et concernant sa participation au gouvernement dirigé par le PJD, Benabdallah préfère commencer par qualifier cette formation de modérée, acceptant les règles du jeu politique et le travail institutionnel. Il fait également savoir que ”les dérives constatées par le PPS dans la vie politique nationale entre 2008 et 2009” étaient derrière ce choix de participation, notant qu’il y avait “des cercles qui cherchaient à contrôler la décision politique”.

La participation du parti au gouvernement, “choix indépendant et difficile”, eu égard au référentiel du PJD, trouve son essence dans l’existence d’une base commune entre les deux partis pour faire face ”aux dérives tendant à altérer la volonté du peuple”, dit-il, tout précisant qu'elle est également “pesante et influente, sinon nul besoin d’y participer”, et qu’elle n’est pas “un cadeau”, mais le fruit d’un débat politique responsable partant de dénominateurs communs et parachevé par l’adoption de la Charte de la Majorité comme cadre de référence de l’action gouvernemental. Et pour conclure, le patron du PPS veut bien rappeler que compte tenu du contexte actuel qu'il est “judicieux de faire prévaloir la sagesse et la clairvoyance car il n’y pas de justification ou d'autre approche pouvant constituer une alternative à la situation actuelle”.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé