mis à jour le

En lieu et place du contingent malien bloqué aux portes de l’Adrar des Ifoghas : La France et l’UE favorables à l’envoi à Kidal du GTIA1 de l’EUTM basé à Koulikoro

UE XXLors du cinquantenaire de l’union africaine à Addis Abéba, le président français François Hollande avait déclaré que la libération de Kidal se fera en deux phases dont la première sera marquée par l’entrée dans la ville de l’administration civile suivie de l’organisation de l’élection présidentielle. S’agissant de l’armée malienne, son entrée est souhaitée ultérieurement. En cas d’échec de cette proposition, la France et l’union européenne envisagent un autre schéma qui consiste à l’envoi à Kidal du premier bataillon du groupement tactique inter-armé (GTA1) de la mission européenne de formation de l’armée malienne. Dans les milieux européens, ce bataillon est jugé apte à libérer Kidal sans effusion de sang, ni bavures. Cela conformément à la formation qu’il a reçue dans le cadre de l’EUTM.

Le GTA1 de l’EUTM fort d’un dispositif de 650 hommes constitue le premier bataillon de l’armée malienne  formé par la mission européenne. Rappelons que la formation a commencé au début du mois d’avril à Koulikoro et les premiers soldats seront opérationnels à partir du 8 juin. Côté européen, on estime que ce bataillon a reçu tous les outils nécessaires pour exécuter correctement l’opération militaire. Ces soldats sont crédités d'avoir reçu une formation qui leur permet de consolider la paix et l’Etat de droit et sont auréolés d’une expérience pluridisciplinaire de plus d’une dizaine de pays européens.

Dans les milieux diplomatiques européens, on raconte que Kidal a été le point de départ de toutes les agitations armées (dont celle menée par le MNLA) qui ont ébranlé le Mali. L’armée malienne dans sa composition classique, fait-on remarquer, à c½ur de laver l’affront.

Pour éviter un massacre, la France aidée en cela par ses alliés européens estime qu’il serait plus prudent d’envoyer le GTA1 qui incarne la nouvelle armée malienne et qu’elle serait à même de mieux contrôler.

Cette opération sera faite sans le contingent malien fort de plusieurs centaines de soldats positionnés aux alentours de la ville.

C’est un contingent aguerri dont le professionnalisme a été demontré tout au long des opérations de reconquête. Il est stoppé dans son avancée par la France beaucoup plus encline à écouter le mouvement national de libération de l’Azawad que la volonté de la population de Kidal, victime des groupes armés. En termes de préservation des droits humains, l’armée malienne semble avoir beaucoup appris et est en mesure de dissocier la population des bandits armés. Les nombreuses formations initiées sur les droits de l’homme l’ont aidé à parfaire sa conduite.

Abdoulaye DIARRA

Ifoghas

L'Indépendant

Massif des Ifoghas :  Les islamistes cherchent à s’organiser pour revenir à la charge

Massif des Ifoghas : Les islamistes cherchent à s’organiser pour revenir à la charge

Mali

Pourquoi les rebelles touareg s'entre-déchirent

Pourquoi les rebelles touareg s'entre-déchirent

France

AFP

La France prête

La France prête

AFP

Niamey:

Niamey:

AFP

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Kidal

AFP

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

AFP

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire