mis à jour le

Ghana: la plupart du bois exporté est exploité illégalement

Une grande partie du bois ghanéen destiné à l'exportation n'est pas exploité légalement et expose les acheteurs à des peines de prison selon la nouvelle législation de l'Union Européenne, a déclaré mercredi à l'AFP un chercheur de l'ONG Global Witness.

Le Ghana a adopté une loi en 1998 qui rendait obsolètes un certain nombre de permis d'exploitation forestière, et, en 2008, l'Union européenne signait un accord avec le pays ouest-africain pour combattre ses exportations illégales de bois dans l'espoir de sauvegarder les dernières forêts tropicales du pays.

Selon David Young, spécialiste de la déforestation pour l'ONG britannique, 12.400 km2 sur les 15.500 étudiés par Global Witness ont des permis d'exploitations non-conformes à la loi en vigueur au Ghana.

"Sur les six sortes de permis délivrées par les autorités (...), seules deux sont conformes à ce que le gouvernement considère comme légal", explique M. Young.

Ces permis pourraient rendre les acheteurs européens de bois ghanéen passibles de peines de prison, poursuit-il, selon la législation de l'UE qui a pris effet le mois dernier.

Au moment de la nouvelle loi de 1998, "les compagnies ont attendu de voir ce qui se passerait" s'ils ne convertissaient pas leur permis, dit M. Young, "Rien ne s'est produit(...) le temps est passé , les gens ont oublié".

Une réunion a lieu cette semaine entre des représentants ghanéens et européens afin de discuter de l'application de mesures pour lutter contre l'exploitation illégale de bois au Ghana.

Selon les statistiques de l'UE, en 2008, le bois constituait la quatrième source de devises au Ghana après l'or, le tourisme et la cacao, rapportant environ 400 millions de dollars par an. Le pays a depuis commencé à produire du pétrole, ce qui devrait changer la donne.

Déjà, en 2008, les experts ghanéens estimaient que la coupe et l'exploitation du bois ainsi que les autres activités humaines avaient réduit la surface forestière du pays de 63.400 km2 en 1960 à près de 13.500.

AFP

Ses derniers articles: CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun  L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain  Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel 

bois

AFP

Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

AFP

Gabon: des hauts fonctionnaires interpellés dans une affaire de trafic de bois précieux

Gabon: des hauts fonctionnaires interpellés dans une affaire de trafic de bois précieux

AFP

RDC: l'industrie du bois accuse Greenpeace de vouloir mettre la forêt "sous cloche"

RDC: l'industrie du bois accuse Greenpeace de vouloir mettre la forêt "sous cloche"