mis à jour le

Grève en Mauritanie : des mineurs brûlent des bâtiments publics

Des centaines d'employés temporaires de la mine de fer de Zouerate, en grève pour réclamer des augmentations de salaires, ont incendié mardi au cours d'une marche plusieurs édifices publics de cette ville du nord de la Mauritanie, rapporte Maghrebemergent.com. Ces travailleurs "journaliers", en grève illimitée depuis dimanche, ont mis le feu aux sièges du gouvernorat et d'une société privée ainsi qu'à plusieurs véhicules et mis à sac les bâtiments locaux de la radio publique, lors de cette marche, selon des témoins contactés à Zouerate depuis Nouakchott par l'AFP. Les manifestants ont réclamé le respect d'engagements, pris selon eux en leur faveur par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, précisent les mêmes sources.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

grève

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

AFP

Maroc: nouvelle journée de grève générale

Maroc: nouvelle journée de grève générale

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Mauritanie

AFP

Sénégal: des ONG renoncent

Sénégal: des ONG renoncent

AFP

La Mauritanie appelle

La Mauritanie appelle

AFP

Sénat supprimé en Mauritanie

Sénat supprimé en Mauritanie

mineurs

AFP

Afrique du Sud: les 5 mineurs d'Harmony Gold portés disparus sont morts

Afrique du Sud: les 5 mineurs d'Harmony Gold portés disparus sont morts

AFP

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

AFP

Ghana: les 17 mineurs portés disparus déclarés morts

Ghana: les 17 mineurs portés disparus déclarés morts