mis à jour le

Des hackers chinois ont pénétré les systèmes informatiques du Pentagone

Selon des informations du Washington Post, confirmées par des responsables du Pentagone, des hackers chinois ont réussi à pénétrer des systèmes informatiques dans lesquels étaient stockés les plans de plusieurs armes américaines, dont des avions et des missiles.
Selon le quotidien américain, les pirates informatiques ont, entre autres, eu accès aux plans du système de missiles Patriot, du système de radar ultramoderne Aegis, du chasseur F-18 ou de l'hélicoptère Black Hawk. Le programme de développement du chasseur F-35, le plus coûteux de l'histoire du Pentagone, a également été consulté.

Le Pentagone, qui "prend la menace de l'espionnage et la sécurité informatiques très au sérieux", précise que ces intrusions n'ont toutefois entraîné aucune "érosion des capacités" militaires américaines. "Nous maintenons une confiance totale dans nos systèmes d'armes", a réagi son porte-parole, George Little.

Un rapport interne du Defense Science Board, un organisme de conseil regroupant des experts de la société civile et de l'administration, a confirmé que les systèmes qui ont été piratés contenaient notamment les plans de dizaines de systèmes d'armement militaires cruciaux.

Le document n'accuse pourtant pas ouvertement la Chine, se contentant de rappeler les récentes mises en garde adressées par Washington à Pékin dans ce dossier. Mais plusieurs hauts responsables interrogés par le Washington Post ont confirmé que cette attaque était une conséquence d'une vaste campagne d'espionnage chinois contre des industries de la défense et des agences du gouvernement américain.

CRAINTES AMÉRICAINES

En mars, des hauts responsables des services de renseignement ont multiplié devant le Sénat les avertissements sur la vulnérabilité de la nation au cyberespionnage, au cybercrime et à la destruction des réseaux informatiques, qu'ils soient le fait d'attaques menées par des Etats, des cyberterroristes ou des groupes de hackers criminels.

Le président Barack Obama lui-même avait affirmé que les Etats-Unis "[avaient] été très clairs avec les Chinois, en leur expliquant que [le pays] attend[ait] d'eux qu'ils respectent les conventions et les lois internationales."

Le piratage informatique et l'espionnage numérique se sont imposés ces derniers temps comme un sujet brûlant dans les relations déjà tendues entre Washington et Pékin. Le 20 février, l'administration Obama avait promis une réaction "vigoureuse" aux vols de secrets industriels par des entreprises ou des pays étrangers, dans un document cadre qui mentionnait de nombreux exemples de telles activités au profit d'entités chinoises.

Pékin s'était alors fermement défendu d'avoir mis sur pied une opération de grande envergure pour voler des secrets industriels, malgré l'identification par une société américaine de sécurité informatique d'un immeuble de la banlieue de Shanghaï depuis lequel ces attaques auraient été menées.

Le sujet sera, à coup sûr, évoqué lors de prochaine rencontre entre M. Obama et le président chinois Xi Jinping en Californie, au début du mois de juin.

Le Monde. fr

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

hackers

AFP

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

Web

L'Afrique, le terrain de jeu des hackers

L'Afrique, le terrain de jeu des hackers

Reuters

Un groupe de hackers professionnels découvert par Symantec

Un groupe de hackers professionnels découvert par Symantec

Chinois

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

AFP

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

AFP

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Pentagone

AFP

Le Pentagone confirme la mort d'un chef shebab en Somalie

Le Pentagone confirme la mort d'un chef shebab en Somalie

AFP

Egypte: le Pentagone évoque la situation des coptes avec al-Sissi

Egypte: le Pentagone évoque la situation des coptes avec al-Sissi

Actualités

Le Pentagone préparerait une opération de trois jours en Syrie

Le Pentagone préparerait une opération de trois jours en Syrie