SlateAfrique

mis à jour le

Des diplomates américains en Afrique pour presser Kadhafi de partir


Gene Cretz, alors ambassadeur américain en Libye, le 25 mars 2011 à Washington AFP/Getty Images/Archives Alex Wong

De hauts responsables de la diplomatie américaine ont entamé une tournée en Afrique pour exhorter les dirigeants du continent à faire pression sur Mouammar Kadhafi pour qu'il cède le pouvoir en Libye, a annoncé le département d'Etat mardi.

Un certain nombre de pays africains qui ont bénéficié des largesses du régime libyen se sont refusés jusqu'à maintenant à appeler le colonel Kadhafi à se retirer et ont condamné les opérations de l'Otan.

Gene Cretz, l'ambassadeur américain qui a quitté la Libye après que le colonel Kadhafi a commencé à réprimer la vague de protestation en février, et Donald Yamamoto, un haut responsable du département d'Etat, sont arrivés lundi à Addis Abeba, où se trouve le siège de l'Union africaine (UA), a indiqué Mark Toner, un porte-parole de la diplomatie américaine.

Les diplomates "sont en Afrique pour s'entretenir avec des membres de l'Union africaine de la crise libyenne et de la nécessité de voir Kadhafi céder le pouvoir maintenant", a-t-il ajouté dans un courriel à l'AFP.

Les deux diplomates ont rencontré le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi et devaient voir le président de la commission de l'Union africaine Jean Ping avant de quitter Addis Abeba mardi.

Ils ont également parlé à Mahmoud Jibril, le numéro deux de la rébellion libyenne, en visite en Ethiopie.

MM. Cretz, Yamamoto et Jibril "ont eu une réunion productive concernant la situation en Libye et sont d'accord pour souligner l'importance de maintenir la pression internationale sur Kadhafi", a expliqué M. Toner.