mis à jour le

Visite du ministre français des Affaires étrangères : CONSTAT DE GRANDES AVANCEES DANS LE PROCESSUS ELECTORALE

La visite de Laurent Fabius est intervenue au lendemain de la convocation du collège électoral pour l'élection présidentielle et la fixation des dates d'ouverture et de clôture des campagnes 

 

« La France est aux côtés du Mali et du peuple malien. Notre objectif dès le départ était de permettre au Mali de retrouver son intégrité territoriale et de relancer le développement durable du pays ». C'est ce qu'a dit en substance le ministre des français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à son arrivée hier dans notre pays.

C'est aux environs de 13 h 45 mn que l'avion transportant le ministre français a atterri à l'aéroport internationale de Bamako-Sénou en provenance de Niamey au Niger. Laurent Fabius a été accueilli à sa descente d'avion par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tiéman Hubert Coulibaly. Après une courte pause dans le salon d'honneur de l'aéroport, Laurent Fabius s'est rendu au centre de commandement de l'Opération Serval installé à l'aéroport.

Plus tard, il a rencontré le Premier ministre, Diango Cissoko. Laurent Fabius a expliqué à cette occasion qu'il était venu dans notre pays pour s'enquérir de l'avancement du processus électoral. Il s'est félicité des avancées obtenues dans la préparation des élections, notamment la convocation lundi du collège électoral pour l'élection présidentielle et la fixation des dates d'ouverture et de clôture des campagnes.

La situation sécuritaire en amélioration dans notre pays a été également au centre de l'entretien entre les deux personnalités. L'hôte de marque a aussi évoqué avec le Premier ministre les bons résultats obtenus lors de la conférence des donateurs pour le développement Mali qui s'est tenue à Bruxelles le 15 mai dernier. Les financements obtenus à l'issue de cette rencontre permettront de relancer l'économie nationale à travers des projets de développement. Parmi les projets qui seront financés, le ministre français a cité les stations d'adduction potable de Missabougou  et de Kabala. Ces deux projets vont couvrir les besoins en eau de plus d'un million de personnes dans la capitale. Le ministre français a d'ailleurs visité le site de la station d'adduction d'eau potable de Missabougou hier en fin d'après-midi.

« Sécurité, démocratie et développement économique durable sont les trois éléments qui constituent le socle de l'amitié entre la France et Mali », a souligné Laurent Fabius. Aussi bien à l'aéroport de Bamako-Sénou qu'après sa rencontre avec le Premier ministre, le ministre français des Affaires étrangères a dû répondre aux questions des journalistes sur la situation à Kidal où l'armée malienne n'est toujours pas présente. « Nous avons dit dès le départ qu'il ne peut pas y avoir deux armées dans un pays. Nous avons également dit que la France n'a pas vocation à rester au Mali », a dit Laurent Fabius qui a indiqué que les élections se dérouleront à Kidal comme sur l'ensemble du territoire national sous la sécurité des forces armées maliennes, françaises et celles de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Munisma).

« C'est vrai qu'il y a des problèmes, mais le dialogue enclenché permettra de surmonter toutes les difficultés. Les résultats obtenus sont encourageants, il reste aux Maliens avec l'appui de la France de poursuivre le dialogue dans le mesure du possible », a indiqué Laurent Fabius qui a réitéré de soutien de la France à aider notre pays à recouvrer son intégrité territoriale et sa stabilité.

Après  la Primature, le ministre français des Affaires étrangères, accompagné de son homologue malien a eu une séance de travail avec le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et l'Aménagement du territoire, Moussa Sinko Coulibaly qui était entouré des membres de son cabinet ainsi que des responsables des services impliqués dans l'organisation des élections.

Le chef de la diplomatie française a été reçu en audience en début de soirée par le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré. Avant quitter notre capitale dans la soirée, Laurent Fabius a pris part à un dîner officiel organisé au restaurant « Balasoko » du Musée national.

Be COULIBALY

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

visite

AFP

Mohammed VI

Mohammed VI

AFP

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

AFP

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

ministre

AFP

Soudan: premier gouvernement dirigé par un Premier ministre depuis 1989

Soudan: premier gouvernement dirigé par un Premier ministre depuis 1989

AFP

Guinée-Bissau: l'ONU exhorte le président

Guinée-Bissau: l'ONU exhorte le président

AFP

Somalie: un haut responsable limogé après la mort d'un ministre

Somalie: un haut responsable limogé après la mort d'un ministre

français

AFP

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

AFP

Soudan: L'otage français libéré samedi de retour au Tchad

Soudan: L'otage français libéré samedi de retour au Tchad

AFP

Libération d'un Français enlevé au Tchad et emmené au Soudan

Libération d'un Français enlevé au Tchad et emmené au Soudan