mis à jour le

Laurent Fabius à Bamako : « il faut qu’on puisse voter partout au Mali »

Mardi 28 mai 2013. Bamako. Le chef de la diplomatie française rencontre les autorités maliennes après un séjour au Niger.

BAMAKO – Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en visite mardi à Niamey et Bamako, a réaffirmé qu’il faut « qu’on puisse voter partout au Mali » lors de la présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

 

« Pour la France, il est évident qu’il ne peut y avoir deux pays dans un même pays. Les dispositions seront prises pour qu’à Kidal (nord-est), on puisse voter comme partout ailleurs », a déclaré à l’AFP M. Fabius, arrivé mardi après-midi à Bamako en provenance de Niamey.

 

« Vous savez qu’il y a des discussions qui se déroulent actuellement. Je souhaite que ces discussions aboutissent rapidement », a ajouté le chef de la diplomatie française dont c’est la deuxième visite au Mali en deux mois.

 

Des négociations ont lieu à Ouagadougou pour trouver un accord pour la tenue du scrutin dans la région de Kidal (nord-est), contrôlée par la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et où elle refuse la présence de l’armée et de l’administration maliennes.

 

« Sur le plan technique, les élections présidentielles sont tenables et un travail remarquable a été fait. Très bientôt, les cartes électorales vont être éditées », a poursuivi M. Fabius qui a rencontré plusieurs dirigeants maliens.

 

La France, intervenue militairement à partir de janvier pour chasser les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du pays, a insisté pour la tenue d’élections rapides au Mali afin de redonner « une légitimité » au pouvoir à Bamako issu d’un coup d’Etat en mars 2012 et permettre le processus de réconciliation.

 

M. Fabius avait auparavant déclaré à Niamey souhaiter une « action commune » avec la Libye et ses voisins contre les « groupes terroristes », après des attentats au Niger attribués à des jihadistes venus du Sud libyen.

 

« Il semble qu’il faille porter un effort particulier, ce qui est souhaité d’ailleurs par la Libye, sur le sud de la Libye », a déclaré M. Fabius après un entretien avec le président nigérien Mahamadou Issoufou.

 

Il a indiqué avoir parlé avec M. Issoufou « d’initiatives qui pourraient être prises par les pays limitrophes en liaison » avec Tripoli, car « il peut y avoir » en Libye « un certain nombre de menées de groupes terroristes ».

 

« C’est aussi la volonté du Premier ministre libyen (…), nous allons voir comment nous pouvons encourager une action commune avec les Libyens », a-t-il conclu.

 

Le Niger a été frappé le 23 mai par deux attentats suicide qui ont fait une vingtaine de morts, essentiellement des militaires nigériens. Revendiquées par deux groupes jihadistes, les Signataires par le sang et le Mouvement par l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), les attaques ont visé un camp militaire à Agadez et un site d’uranium du groupe nucléaire français
Areva, dans le nord du pays.

 

Les assaillants venaient du Sud libyen, a réaffirmé lundi le président nigérien, selon lequel ils préparaient parallèlement une « attaque » contre le Tchad. Mais le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a démenti que les auteurs des attentats soient venus de son pays.

 
bur-tmo-sd-mrb/stb/lbx

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Laurent

AFP

Décès de l'ancien international ivoirien Laurent Pokou

Décès de l'ancien international ivoirien Laurent Pokou

AFP

Côte d'Ivoire: pétition pour "la libération" de Laurent Gbagbo écroué

Côte d'Ivoire: pétition pour "la libération" de Laurent Gbagbo écroué

AFP

Les partisans de Laurent Gbagbo mobilisés contre "le procès de la honte" devant la CPI

Les partisans de Laurent Gbagbo mobilisés contre "le procès de la honte" devant la CPI

Bamako

AFP

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

AFP

Mali: un mort et des blessés dans des heurts

Mali: un mort et des blessés dans des heurts