mis à jour le

La France veut rester le premier partenaire de l'Algérie

La ministre française du Commerce extérieur   Nicole Bricq a déclaré mardi à Alger, lors de l'inauguration du forum de   partenariat franco-algérien, que l'Algérie "doit redevenir une destination naturelle des entreprises françaises". "Chaque année, 1.000 entreprises françaises se positionnent sur le marché algérien. L'Algérie doit redevenir, je le proclame haut et fort, une   destination naturelle des entreprises françaises", a souligné Mme Bricq.  "L'Algérie n'est pas un marché, elle ne peut pas être qu'un marché, c'est un partenaire", a ajouté Mme Bricq qui a précisé que le partenariat supposait  "une relation d'égalité entre partenaires".  Le ministre algérien de l'Industrie Cherif Rahmani a estimé pour sa part  qu'il ne fallait "plus considérer (les pays du) Sud comme des distributeurs   agréés ou un showroom". En 2012, l'Algérie a été le premier partenaire de la France sur le   continent africain avec plus de 10 milliards d'euros d'échanges, selon la   ministre.  "Hors hydrocarbure, la France est le premier investisseur et entend garder cette place (avec) plus de 40.000 emplois directs, 100.000 emplois indirects", a rappelé Mme Bricq. Cela d'autant que la France n'est pas seule à convoiter le marché algérien. Dans le domaine de l'habitat, plusieurs pays d'Europe ont conclu des accords avec l'Algérie.  "Il me paraissait invraisemblable que la France et ses entreprises ne   soient pas mobilisées (...) nous avons rattrapé le temps perdu. Quatre entreprises françaises sont pré-sélectionnées dans les appels d'offres en   cours", dans le secteur de l'Habitat, a annoncé la ministre. Une cinquantaine d'entreprises françaises et plus d'une centaine algériennes sont présentes au forum de partenariat franco-algérien qui se   poursuivra mercredi.   

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

France

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

AFP

Mohamed, l'ancien pirate somalien qui veut "reconstruire sa vie" en France

Mohamed, l'ancien pirate somalien qui veut "reconstruire sa vie" en France