mis à jour le

Trois femmes Otages libérées hier: Les familles soupçonnent une tentative de récupération

Fatou Diaw, Fatou Guèye et Sophie Aidara, ces trois femmes "démineuses" otages de César Atoute Badiate ont été libérées puis acheminées à Dakar hier. les familles des détenues libérées hier soupçonne une récupération politique. Cet état de fait inquiète leurs familles qui soupçonnent une tentative de récupération politique. La déclaration de M. Tombong Gueye, président de la Communauté rurale (Pcr) de Djembéring, par ailleurs frère d'une des détenues en est une parfaite illustration. A ce propos, il a dit : « notre surprise a été grande quand on nous a dit qu'elles sont transportées à Dakar pour des contrôles sanitaires. Pourtant, il existe bien des structures sanitaires ici à Ziguinchor ». Monsieur Guèye soupçonnerait ainsi une tentative de récupération politique.

REWMI.COM/MSD

femmes

AFP

Maroc: pétition contre l'injustice faite aux femmes en matière d'héritage

Maroc: pétition contre l'injustice faite aux femmes en matière d'héritage

AFP

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

AFP

Afrique du Sud: prison

Afrique du Sud: prison

otages

AFP

Cameroun: 12 otages occidentaux libérés en zone anglophone

Cameroun: 12 otages occidentaux libérés en zone anglophone

AFP

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

AFP

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

familles

AFP

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes