mis à jour le

Lancement d’une campagne pour l’abrogation de la loi sur l’interdiction de la polygamie

« Quiconque, étant engagé dans les liens du mariage, en aura contracté un autre avant la dissolution du précédent, sera passible d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 240000 francs ou de l'une de ces deux peines seulement, même si le nouveau mariage n'a pas été contracté conformément à la loi » stipule l’article 18 du Code du Statut Personnel.

Tuniscope

Ses derniers articles: Parents, élèves, responsables et commerçants, tous vivent au rythme de la rentrée scolaire  Vidéo: Le Mouvement Wafa cherche  Un sexagénaire polonais meurt noyé 

campagne

AFP

L'Algérie élit ses députés après une terne campagne

L'Algérie élit ses députés après une terne campagne

AFP

L'Algérie entre lentement en campagne pour les législatives

L'Algérie entre lentement en campagne pour les législatives

AFP

Méningite au Nigeria: vaste campagne de vaccination

Méningite au Nigeria: vaste campagne de vaccination

loi

AFP

Côte d'Ivoire: l'ASEC Mimosas fait la loi lors du derby ivoirien

Côte d'Ivoire: l'ASEC Mimosas fait la loi lors du derby ivoirien

AFP

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles

AFP

Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie

Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie

polygamie

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : Un ex-Rcdiste adepte de la polygamie nommé Mufti de la république

Tunisie-Politique : Un ex-Rcdiste adepte de la polygamie nommé Mufti de la république

Adam Sfali - Lemag

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Adam Sfali - Lemag

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc