mis à jour le

La police «prête» à appliquer le permis à points

Tout semble prêt pour l'application du permis à points. Du moins au niveau des services de police. «Les agents de la Sûreté nationale sont prêts à appliquer la circulaire interministérielle entre le département de l'Intérieur et des Collectivités locales et celui des Transports concernant le système du permis de conduire à points», a affirmé le directeur de la sécurité publique à la DGSN, le commissaire divisionnaire Aïssa Naïli.   S'exprimant lors d'une conférence sur «L'évaluation des activités préventives en matière de sécurité routière», organisée au forum de la sécurité nationale, le même responsable a assuré que les agents de police ont reçu, à cet effet, «une formation et des explications». La priorité, pour les agents de la sécurité publique, consiste en la prévention et la sensibilisation, a ajouté M. Naïli, mais, a-t-il dit, la rigueur est «nécessaire» contre celui qui «porte préjudice à la sécurité routière et à la sécurité d'autrui». Ses services envoient régulièrement des rapports aux différentes institutions concernées pour signaler les cas qui causent des accidents de la circulation.  A cette occasion, les résultats réalisés par l'Algérie dans le cadre du «forum de la Semaine arabe routière» organisée du 4 au 10 mai derniers sous le thème «Ma sécurité, ma responsabilité», la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait effectué 6455 actions préventives, dont 5760 de sensibilisation et 131 cours pratiques présentés.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

police

AFP

RDC: le siège du parti historique de l'opposition encerclé par la police

RDC: le siège du parti historique de l'opposition encerclé par la police

AFP

RDC: limogeage du chef de la police de Kinshasa

RDC: limogeage du chef de la police de Kinshasa

AFP

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police