mis à jour le

Brazzaville va déployer en urgence 200 militaires à Bangui

Le Congo va déployer dans "l'urgence" quelque 200 militaires à Bangui, capitale centrafricaine en proie à l'insécurité depuis le coup d'Etat du 24 mars qui a porté la rébellion de la Seleka au pouvoir, a annoncé lundi le président Denis Sassou Nguesso à Brazzaville.

"Nous avons réaffirmé la nécessité pour les Etats de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, dix pays) d'intervenir les tout premiers et en urgence parce que nos Chefs d'Etat-major ont annoncé une série de mesures", a-t-il déclaré à la presse au retour d'Addis Abeba où il avait participé aux festivités du cinquantenaire de l'Union africaine (UA).

Evoquant le renforcement des troupes en République centrafricaine, le président a annoncé: "Nous devons apporter quelque 200 hommes en plus des 150 qui s'y trouvent déjà pour que le contingent du Congo atteigne les 350 hommes. Nous devons le faire dans l'urgence".

M. Sassou Nguessso a estimé que "tous les Etats de la CEEAC devraient faire de même".

Les forces de la CEEAC en Centrafrique doivent passer à terme à 2.000 militaires contre 700 actuellement.

Le Congo dirige le comité de suivi des accords conclus en janvier à Libreville sur la crise centrafricaine.

Brazzaville a abrité début mai la première réunion du Groupe de contact international sur la Centrafrique qui a proposé "la création d'un fonds d'affectation spécial ou un fonds fiduciaire" devant permettre, entre autres, le "financement de la préparation et le déroulement des opérations électorales" prévues après la période de transition de 18 mois à Bangui.

Réagissant par ailleurs à l'annonce faite à Addis Abeba par le président français François Hollande d'organiser en décembre un sommet sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme en Afrique, Sassou a estimé que ce n'était "pas une mauvaise proposition".

"Je crois que ce que le président Hollande a suggéré, c'est que les pays nantis comme ceux d'Europe et d'ailleurs aident l'Afrique dans le renforcement de ses capacités, surtout dans l'équipement de ses armées pour que ce soit l'Afrique elle-même qui assume ses responsabilités en cas de crise", a-t-il dit.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: 26 morts, le sud-est dans une nouvelle spirale de violences  Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes  Crise au Togo: Lomé retrouve le calme, Sokodé "ville fantôme" 

Brazzaville

AFP

Congo: mission du FMI

Congo: mission du FMI

AFP

Le FMI confirme que Brazzaville lui a caché une partie de sa dette

Le FMI confirme que Brazzaville lui a caché une partie de sa dette

AFP

Afrique centrale: bac "mention médiocre" de Bangui

Afrique centrale: bac "mention médiocre" de Bangui

urgence

AFP

Nigeria: urgence "extrême" contre la famine dans le nord-est

Nigeria: urgence "extrême" contre la famine dans le nord-est

AFP

Alerte

Alerte

AFP

Ebola: urgence sanitaire en Guinée, confinement en Sierra Leone

Ebola: urgence sanitaire en Guinée, confinement en Sierra Leone

militaires

AFP

RDC: des militaires présumés tuent un policier lors d'un cambriolage

RDC: des militaires présumés tuent un policier lors d'un cambriolage

AFP

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

AFP

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste