mis à jour le

L’Eco-Revue : Fiasco du régime forfaitaire, pays ancré dans la crise et députés ignorés

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l'actualité économique nationale, afin d'avoir une vue d'ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d'informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 20

Les suédois nous offre 15 MDT pour soutenir le processus électoral .

L'industrie du textile accuse le coup avec une baisse 2.9% des investissements déclarés par rapport à Avril 2012.

L'industrie mécanique et électrique ne fait guère mieux, la croissance des exportations passe de 8% à 5% en une année.

L'industrie du phosphate continue de se développer avec l'annonce de l'entrée en exploitation de l'usine de production de sulfate de sodium de Tataouine à la fin de l'année 2013. Par contre, seule la société civile cherche à trouver des solutions aux problèmes environnementaux de la région ...

Le secteur privé donne une leçon de coopération à nos politiciens, Orange et Tunisiana financent conjointement un câble sous-marin entre la Tunisie et l'Italie pour améliorer la qualité de leurs services.

Mais ça reste quand une exception qui confirme la règle, ainsi l'UTAP exhorte les unités de transformation de tomate à respecter leur engagement financier relatif au changement de prix de l'année dernière.

Les sociétés tunisiennes cotées en Bourse voient leur revenu augmenter de 7,5% par rapport à 2012 portés par les secteurs agro-alimentaire et bancaire en pleine forme grâce à la consommation boostée par la présence des Libyens en Tunisie. Il faut rester quand même prudent. Les sociétés cotées en Bourse sont la crème du secteur privé tunisien et le niveau d'inflation qui atteint officiellement 6,4% peut expliquer l'augmentation en volume de ces revenus...

Continuons de parler de la crème, il est toujours flatteur de se plonger dans l'aventure Saphon Energy , symbole de la créativité des jeunes tunisiens.

Mardi 21

D'après une analyse de nos confrères de Kapitalis, la dévaluation du Dinar est due à un stress de liquidité engendrée par des retards d'entrée de devises de partenaires bilatéraux (BEI, BM...). L'auteur souligne quand même l'origine réelle du problème : une économie qui voit un déficit chronique au niveau de la balance commerciale et un rapatriement continu des gains réalisés en Tunisie par les investisseurs étrangers. Le néo-colonialisme ou la loi de la jungle à vous de choisir...

Même les banquiers avouent cet échec cuisant de la stratégie économique et exhorte l'état à soutenir plutôt l'agriculture afin de dégager réellement un excédent commercial. Espérons que l'envolée des investissements agricoles en ce début d'année s'inscrit dans cette perspective.

D'ici 2020, Sidi-Bouzid connaitra un stress hydrique conséquent , cette situation est due à une surexploitation des réserves souterraines (135%) et une faible réintégration des eaux usées (33%).

Mercredi 22

L'état financera 5000 micro-entrepreneurs pour un coût de 20 MDT. Négligeable quand on sait que la société civile à travers une ONG finance actuellement plus de 210 000 clients avec un encours de crédit de 140 MDT...

La loi de finance complémentaire se précise, la rallonge sera d'à peu près 1000 MDT financés par des prêts bilatéraux selon le ministre des finances, qui en profite pour annoncer une étude d'impact des investissements publics de l'année sur les catégories défavorisés en collaboration avec la Banque Mondiale.

La directrice générale des études et de la législation fiscale avoue le fiasco du régime forfaitaire , l'incapacité de l'état face au fraudeur et le fardeau fiscal des contribuables transparents et en règle. Elle avoue ainsi qu'il y a un seul ordinateur pour 3 agents du fisc et que 40% de l'état dépendent de seulement 1600 entreprises...

La crise s'amplifie et s'annonce structurelle, l'investissement industriel perd 19%, les IDE perdent 10.6%, pour les 3 premiers de 2013. Les secteurs du bâtiment et du tourisme sont complètement sinistrés avec -50% d'investissements. Malheureusement, quand on écoute nos responsables, tel le ministre du développement régional , on a l'impression qu'ils vivent dans leur tour d'ivoire, l'opposition commence à craindre le scénario grec ...

On n'a plus qu'à envier nos voisins marocains dont les commandes touristiques explosent de 40% alors que les notre baissent de 25%…

Jeudi 23

Le prêt FMI a été le sujet d’une séance plénière de l'ANC, comme attendu, le ministre des finances et le gouverneur de la BCT ont insisté sur le peu d'options qu'on a, alors que les députés ont insisté sur le manque de transparence concernant le sujet comme insiste l'un des députés qui annonce : « Est-ce que c'est normal, que nous, élus du peuple, allons sur le site de Nawaat, pour accéder aux documents concernant ce prêt ! »

Slim Chiboub aurait reçu plus de 6 Millions de Dollars de la part de SNC-Lavalin , une multinationale canadienne, pour s'assurer de gagner des marchés publics tunisiens. Il ne faut jamais oublier que ce genre de découvertes n'est que la partie apparente de l'iceberg...

Dans le cadre du salon internationale des services pétroliers et de l'énergie de sfax (PETROSERV), le secrétaire d'état confirme l'analyse de notre spécialiste énergétique, Tarak Nehdi, qui confirme le déclin énergétique de notre pays. D'autres voix, pas très neutres, se sont lamentées du refus de la société civile concernant le gaz de schiste.

L'entreprise OMV, qui a obtenu la concession gazière de Nawara à Tataouine, profite du salon pour vanter son programme de formation de techniciens tunisiens.

Vendredi 24

L'UTAP annonce qu'elle est contre la vente des terres domaniales et que malgré plusieurs arbitrages avec l'état, le secteur souffre de problèmes structuraux découlant d'une rentabilité très faible et d'un morcellement excessif des terres agricoles.

Le cadre légal de la finance islamique se constitue peu à peu, ainsi l'ordre des experts comptables a organisé une séance d'étude afin d'établir les normes comptables régissant le secteur.

Pour finir la semaine, C. Ayari nous annonce que tout les fonds spoliés bloqués en Suisse vont être restitués, la valeur annoncée, 60 MDT, parait négligeable. L'argent est surement ailleurs. Un peu plus à l'est, chez nos « alliés » islamistes ?

Et Bonne semaine !

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

fiasco

Actualités

MALI. Un scrutin à marche forcée et le risque d'un fiasco

MALI. Un scrutin à marche forcée et le risque d'un fiasco

Nicolas

Didier Deschamps : très énervé après le fiasco des Bleus contre le Brésil !

Didier Deschamps : très énervé après le fiasco des Bleus contre le Brésil !

régime

AFP

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

Togo: deuxième jour de mobilisation massive contre le régime

AFP

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

Angola: pour l'opposant Rafael Marques, les jours du régime sont comptés

AFP

Burkina: la société civile appelle

Burkina: la société civile appelle

pays

AFP

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays

AFP

Le Burundi devient le premier pays

Le Burundi devient le premier pays

AFP

Kenya: l'opposition manifeste, le pays s'enfonce dans l'incertitude

Kenya: l'opposition manifeste, le pays s'enfonce dans l'incertitude