mis à jour le

ANRT : Bilan et perspectives

Monsieur Azzedine Al Montassir Billah

Le Directeur Général de l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, Azzedine Al Montassir Billah, a tenu un point presse au sujet du bilan des réalisations de la Note d'Orientations Générales pour le développement du secteur des télécommunications.  Rappelons que cette note a pour objectif de soutenir la poursuite de l'investissement dans le secteur des télécommunications et de déployer les infrastructures adaptées en permettant d'offrir des solutions offrant des accès très haut débits, et ainsi d'élargir l'accessibilité aux services de télécommunications. Cette feuille de route prévoit d'atteindre 34 millions d'abonnés à la téléphonie fixe et mobile et 2 millions d'abonnés à Internet. Le marché marocain des télécommunications connait une croissance effrénée sur le segment du mobile et de l'internet et une baisse importante des prix.  « Le secteur des télécommunications a été marqué par une forte augmentation du parc fixe après l'introduction de la mobilité restreinte, [suivi d']un recul léger à partir de l'année 2011. [Le parc mobile a connu une forte croissance avec] 39,51 millions d'abonnés à fin mars 2013. [Le] nombre d'abonnés à Internet [est passé à] plus de 4 millions au premier trimestre de cette année-là contre 755.453 en 2008, porté essentiellement par la progression du parc internet 3G qui représente 82% du parc global. Quant aux connexions de type d'ADSL, elles en représentent près de 17,8% », nous annonce Azzedine Al Montassir Billah, DG de l'ANRT.

Ces performances sont dues à la mise en ½uvre de nombre de leviers de régulation et de mesures de libéralisation avec l'introduction d'un 3ème opérateur mobile GSM  sur le marché des télécoms au Maroc. « Pour rappel, à l'époque, le marché était articulé autour de  deux opérateurs, et le prix était l'un des points faibles du secteur. Donc l'objectif était de stimuler la concurrence pour favoriser la baisse des prix, sachant que ces derniers restent libres», a expliqué le DG de l'ANRT.

En ce qui concerne la portabilité des numéros, elle a été redynamisée durant la période 2009-2012 et la feuille de route de l'année 2013 a prévu des mesures visant à la développer. Aujourd'hui, on compte environ 72 000 numéros (fixes et mobiles), et le nombre des lignes fixes est passé de 180.000 à 70.000 sur les trois dernières années.

La Note d'Orientations Générales 2013 vise à développer les infrastructures pour l'accès internet haut et très haut débit. La concurrence entre les différents opérateurs a fait chuter les tarifs de 73%, et le prix n'est plus un frein, puisque selon une enquête menés par l'ANRT, les segments mobile et internet continuent de faire croître le marché et ce en raison de l'augmentation des usages.  « C'est le bon moment pour le lancement de la technologie de quatrième génération, la 4G n'est pas un luxe mais plutôt une nécessité pour répondre aux besoins exprimés », a déclaré le DG de l'ANRT.

« Le Maroc respecte à la lettre les réglementations internationales concernant l'exposition des personnes au champs magnétiques. Il faut savoir que les opérateurs ont des difficultés à installer leurs relais aux dessus des habitations. Les riverains opposent souvent une fin de non-recevoir à cause des craintes pour leur santé. C'est pour cela que nous pensons à introduire des modifications sur le Code d'urbanisme, afin de placer les réseaux de fibre optique dans les nouvelles constructions, pour que les citoyens puissent se connecter via les réseaux wifi en outdoor», nous explique Azzedine Al Montassir Billah.

Actuellement, l'ANRT se penche vers l'élaboration de la Note d'Orientations Générales pour la période 2014-2018. L'un de ces principaux objectifs sera de déterminer les leviers de régulation pour maintenir la croissance, afin de favoriser la poursuite des investissements des opérateurs, qui s'élèvent à 6 milliards de dirhams par an.

Fatimazahraa Rabbaj

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Repère

Programme de généralisation de TIC

'' PACTE'' : c'est un programme visant la couverture de la totalité des zones blanches, induisant un réel impact économique et social pour les populations ciblées. Il concerne la couverture de 9263 localités rurales par les services télécoms de base (téléphonie et internet). A fin mars 2013, 8191 localités ont été couvertes et 163 sont en cours de couverture, sur un total de 8840.

'' Génie'' : mis en place par le gouvernement en 2005 et avec une stratégie revue en 2009, il vise l'intégration des technologies de l'information et de communication dans l'enseignement en équipant plus de 9300 écoles primaires, collèges et lycées. Environ 3000 établissements sont déjà équipés par des environnements multimédia et 6500 par des valises multimédia (ordinateur+ vidéoprojecteur).

'' Injazz'' : ce programme est destiné aux étudiants du second cycle universitaire dans les domaines des sciences et technologies de l'information et de communication. Il vise à mettre à disposition de la population cible un service permettant l'accès et l'usage des TIC durant tout le cursus du second cycle universitaire. Au terme de ces trois éditions, plus de 63.400 étudiants ont bénéficié de ce programme.  Lors de l'année universitaire 2012-2013, une enveloppe financière de plus de 100 Millions de Dhs a été allouée, au profit de 28 200 étudiants répartis sur plus de 110 établissements d'enseignement situé dans 20 villes.

''CAC'' : ce programme a pour objectif de mettre en place 400 Centres d'Accès Communautaires (CAC)  aux technologies de l'information et de communication sur l'ensemble du territoire national avec un budget de 80 Millions de Dhs.  Chaque CAC  sera équipé d'un appareil téléphonique, de cinq ordinateurs permettant l'accès à internet, et d'une connexion d'un débit nominal minimal de 521 kb/s. Environ 70 CAC sont déjà opérationnels au niveau des Maison de Jeunes relevant du Ministère de la Jeunesse et du Sport.

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

bilan

AFP

Bombardement au Nigeria: nouveau bilan de 90 morts, pourrait atteindre les 170

Bombardement au Nigeria: nouveau bilan de 90 morts, pourrait atteindre les 170

AFP

Naufrage en Méditerranée: le bilan monte

Naufrage en Méditerranée: le bilan monte

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie