mis à jour le

Algérie : treize personnes accusées de trafic d'enfants vers la France

Le procès de 13 personnes, dont des Franco-algériens, accusées d'avoir enlevé des enfants algériens pour les faire adopter en France s'est ouvert lundi au tribunal criminel d'Alger. L'affaire avait été révélée en 2009 et selon l'accusation elle concerne un nombre indéterminé d'enfants envoyés à Saint-Etienne, dans le centre-est de la France, où ils ont été adoptés moyennant finances. Sept des accusés sont présents mais aucun des Français d'origine algérienne résidant à Saint-Etienne n'assiste au procès. « Il n'y a aucune affaire de détournement d'enfants », a déclaré à l'AFP Me Allel Boutouili, l'un des avocats du principal accusé le Dr Khelifa Hanouti incarcéré depuis le 2 mars 2009. « La seule femme sur laquelle repose toute l'instruction a raconté que ses jumelles Ahlem et Katia ont été enlevées et vendues à un couple vivant en France », selon Me Boutouili. L'avocat affirme que selon des documents en (sa) possession, les deux petites filles nées en 1997 ont été adoptées par une femme vivant à Alger. Selon l'arrêt de renvoi, le Dr Hanouti est accusé de transfert illégal d'enfants à l'étranger avec l'aide d'un notaire accusé d'avoir rédigé « des documents de désistement » signés par des mères célibataires.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Algérie

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

trafic

AFP

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

AFP

A Agadez, au Niger, l'interdiction du trafic des migrants passe mal

A Agadez, au Niger, l'interdiction du trafic des migrants passe mal

AFP

Calabar, des marchés d'esclaves au trafic de migrants

Calabar, des marchés d'esclaves au trafic de migrants

France

AFP

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Sahel: la France propose

Sahel: la France propose