mis à jour le

Une association française demande des comptes sur les frais d’hospitalisation de Bouteflika

L'hospitalisation du Président algérien fait encore polémique. Cette fois-ci, c'est de l'autre côté de la méditerranée. L'association des contribuables de l'intercommunalité d'Aubagne, dans le sud de la France, réclame à l'Etat français des explications. Qui a payé pour les frais d'hospitalisation de Bouteflika ?

Il s'agit d'une histoire sans fin, pourquoi a-t-il été hospitalisé en France, combien a coûté sa prise en charge, et qui a payé ? Finalement l'état de santé de Bouteflika semble moins intéressant que son hospitalisation, qui ne cesse de déclencher des polémiques. Désormais une association française demande des comptes à l'Etat français sur le financement des frais médicaux de Bouteflika. "Qui de la France ou de l'Algérie règle les dépenses occasionnées par cette longue hospitalisation ? Cette question avait déjà été posée par des parlementaires, mais les deux réponses ministérielles données à un mois d'intervalle sont contradictoires", explique l'association dans un article qu'elle publie sur plusieurs sites, dont le sien.

Les membres de cette organisation s'interrogent sur la justification de la France, qui assure que les frais de Bouteflika ont été pris en charge par l'Algérie, lors d'une première hospitalisation en 2006.  Dans le Journal Officiel du 04 juin 2006, rappelle l'association, il est indiqué que « concernant plus spécifiquement le Président de la république algérienne, les traditions françaises d'hospitalité nous amènent couramment à recevoir les chefs d'Etat démocratiquement élus dans le cadre de soins hospitaliers. Par ailleurs, les soins du Président Bouteflika ont été réglés par les autorités algériennes. » Les contribuables de l'intercommunalité d'Aubagne, sont suspicieux, car à l'inverse pour dans d'autres cas les chefs ou représentant d'une autorité peuvent être pris en charge par la France, comme ce fut le cas pour Yasser Arafat, la même année. "Le président de l'Autorité palestinienne a été hospitalisé aux frais du ministère de la défense, comme le veut la tradition selon laquelle tout chef d'État étranger ou personnalité de rang équivalent qui en fait la demande peut être hospitalisé en France dans un hôpital militaire", avait alors justifié l'Etat français. L'hospitalisation du Président algérien a répondu à quelle règle cette année ? S'interroge ces contribuables, peu enclins à payer indirectement les frais de soins d'un chef de l'Etat étranger.

L'hospitalisation de Bouteflika commence à prendre de l'ampleur et impacte non seulement sur la politique algérienne mais également sur les rapports algéro-français. Cette relation particulière entre anciens colonisateur et ex-colonie n'est pas clair et pousse les sociétés des deux rives à s'interroger. Est-ce à la France de régler ces frais, l'Algérie a-t-elle raison d'envoyer son Président se faire soigner dans ce pays particulièrement ? Cette inter-dépendance  risque de poser encore de nombreuses incompréhensions...

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

association

Actualités

Concert ROOTS & SPROUTS by Achref Chargui & Friends au profit d’une association caritative

Concert ROOTS & SPROUTS by Achref Chargui & Friends au profit d’une association caritative

Actualités

Douz: Manifestation des membres d’une association pour handicapés

Douz: Manifestation des membres d’une association pour handicapés

Actualités

Accident éléphante: Une association veut envoyer le pachyderme en Afrique du Sud

Accident éléphante: Une association veut envoyer le pachyderme en Afrique du Sud

Bouteflika

AFP

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

AFP

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu

AFP

Algérie: Bouteflika

Algérie: Bouteflika