mis à jour le

Madagascar : une élection présidentielle qui pose problème

L'actuel président de la transition Andry Rajoelina l'avait lui-même concédé : l'élection présidentielle de juillet ne pourra avoir lieu en temps et en heure. Il refuse désormais de démissionner de sa fonction, comme la loi le prévoit, pour se consacrer à sa candidature à sa propre succession. Or « la loi prévoit des démissions 60 jours avant le scrutin [...] Andry Rajoelina, plusieurs ministres et des parlementaires doivent quitter leurs postes s'ils veulent participer au scrutin du 24 juillet », rappelle RFI. Sachant que la candidature de la femme de l'ancien président malgache Marc Ravalomanana pose également problème car cette dernière ne justifie pas des six mois requis pour participer au scrutin. Et le mode de vote par bulletin unique ne fait toujours pas l'unanimité. Tous ces dysfonctionnements ont poussé la Communauté de développement des Etats d'Afrique australe (SADC) à envoyer une mission ce lundi 27 mai à Antananarivo, la capitale malgache.

Madagascar

AFP

L'épidémie de peste continue de progresser

L'épidémie de peste continue de progresser

AFP

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts

Epidémie

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

Pourquoi Madagascar est le pays le plus touché au monde par la peste

élection

AFP

Kenya: Kisumu se prépare

Kenya: Kisumu se prépare

AFP

Kenya: incertitude

Kenya: incertitude

AFP

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

présidentielle

AFP

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

AFP

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

AFP

Kenya, une présidentielle

Kenya, une présidentielle