mis à jour le

Regain d’activité terroriste à Bouira

La situation sécuritaire à Bouira ne prête pas à sourire ces dernières semaines. Plusieurs régions, notamment à l'est, dans le sinistre maquis de Tamellaht et ceux de la région de Lakhdaria à l'ouest, connaissent un regain d'activité terroriste. La dernière action perpétrée par les hordes terroristes remonte à moins de 72 heures. Deux bombes artisanales ont explosé, en fin d'après-midi avant-hier, au passage d'une patrouille de la Gendarmerie nationale sur la RN25 reliant la commune d'Aomar à Draâ El Mizan (Tizi Ouzou), à 20 km à l'ouest de Bouira. Deux gendarmes auraient été blessés, selon des sources. Quelques heures après, c'est l'unité de la Gendarmerie nationale de la commune de Djebahia, assurant la sécurité de l'autoroute Est-Ouest, qui a été prise pour cible par un groupe terroriste qui a attaqué au mortier artisanal. Cette attaque, à en croire certaines sources, aurait fait quelques blessés parmi les gendarmes.  Suite à ces attentats, l'Armée nationale populaire a lancé une vaste opération de ratissage dans cette région. Des témoins ont affirmé avoir aperçu, dans la matinée d'hier, des centaines de soldats de l'ANP se déployer dans la région où a eu lieu l'attaque terroriste à Djebahia.  Ce qui s'est passé ces deux derniers jours à Aomar et Djebahia vient s'ajouter à l'opération militaire d'envergure que l'armée mène dans les maquis de Tamellaht et Chréa et dans les forêts de Sidi Yahia (commune de Aïn Bessem) depuis de le début du mois en cours. Des informations font état de milliers de soldats mobilisés pour mener l'offensive contre l'un des bastions d'AQMI. Le groupe terroriste encerclé à Tamellaht serait composé de plusieurs éléments qui semaient la terreur parmi la population locale depuis de longues années.  L'opération est supervisée par un haut gradé de la 1re Région militaire de Blida, apprend-on. Les bombardements n'ont pas cessé depuis une vingtaine de jours ; des détonations sont entendues dans les communes voisines. D'ailleurs, hier après-midi, des sources locales affirmaient avoir entendu des bombardements.  Un lourd bilan : trois militaires des forces spéciales ont été assassinés et d'autres blessés. D'autres sources affirment que deux autres éléments de l'ANP ont également trouvé la mort dans cette opération. Le bilan macabre enregistré lors de cette offensive militaire contre les terroristes d'AQMI a fait réagir le ministère de la Défense nationale qui a effectué, une semaine plus tard, au changement à la tête du secteur des opérations militaires de Bouira. Le nouveau responsable militaire a été installé officiellement le 20 mai. Quant à ce changement, d'aucuns estiment qu'il s'agit d'une sanction pure et simple, et que l'ancien commandant de secteur a été démis de ses fonctions après avoir perdu des soldats lors de cette opération. Depuis le début de l'année, la chronique sécuritaire locale a été également défrayée par un attentat spectaculaire perpétré durant la nuit du 27 janvier dans la commune de Djebahia. Le groupe terroriste visait les agents chargés d'assurer la sécurité du gazoduc Hassi R'mel-Dellys. Deux agents y ont trouvé la mort et sept autres ont été blessés. Aussi, en décembre 2012, un lieutenant-colonel a trouvé la mort dans une embuscade dans la forêt de Tamellaht, au sud de la commune d'Ahnif.   

terroriste

AFP

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Bouira

Neila Latrous

Des citoyens ferment la RN 05

Des citoyens ferment la RN 05

La rédaction

Bouira : attaques de singes contre un village

Bouira : attaques de singes contre un village

Leila Assam - Lemag

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"