mis à jour le

La maladie de Parkinson, mal connue et mal soignée au Maroc

Les statistiques ont démontré que 15 % du nombre de malades consultés par des neurologues des secteurs privé et public sont atteints par la maladie du parkinson et des mouvements anormaux, a fait savoir à Marrakech, le chef de service de neurologie au Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech, Najib Kissani.

Dans une déclaration en marge des Journées internationales consacrées à la maladie du parkinson et des mouvements anormaux, M. Kissani a noté que ces maladies ne sont pas assez bien connues, aussi bien des médecins que du grand public, d’où la pertinence d’organiser ce genre de manifestations scientifiques.

M. Kissani, également président du Laboratoire de neurosciences cliniques et expérimentales, relevant de la Faculté de médecine de Marrakech, initiateur de cet événement scientifique, a affirmé que la médecine de la maladie du parkinson et des mouvements anormaux souffre au Maroc d’un manque de spécialistes et pose des problèmes au niveau de la prise en charge.

Dans ce cadre, il a appelé les spécialistes de cette médecine à mettre à jour, incessamment, leurs connaissances à travers la formation continue, dans un domaine qui ne cesse de connaitre des nouveautés permanentes dans les pays développés.

Dans le même contexte, il a fait observer un manque au niveau des associations ½uvrant dans ce domaine.

Cette manifestation scientifique, organisée les 24 et 25 mai, a connu la participation de conférenciers venus des Etats-Unis, de l’Angleterre, des Pays-Bas, de l’Italie et du Maroc.

Elle avait pour objectif de familiariser les médecins marocains avec ces maladies pour qu’ils sachent les diagnostiquer, les traiter et les mettre au courant des dernières thérapies pour les mieux prendre en charge et aussi vulgariser cette maladie auprès du grand public.

Pour ce faire, les organisateurs de ces journées ont concocté un programme riche comportant des workshops, des conférences, des vidéo-sessions et des posters se rapportant, notamment, au diagnostic et au traitement de cette maladie et à la chirurgie des cerveaux dans ces maladies.

Cet événement scientifique est initié en partenariat avec l’Association internationale de maladie du parkinson et des mouvements anormaux et la Société marocaine de la maladie du parkinson.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

maladie

AFP

Maladie non identifiée au Liberia: des tests positifs

Maladie non identifiée au Liberia: des tests positifs

AFP

Maladie non identifiée au Liberia: 12 morts, des cas

Maladie non identifiée au Liberia: 12 morts, des cas

AFP

La lèpre, une maladie faussement disparue

La lèpre, une maladie faussement disparue

Maroc

AFP

Quand la SNCF allait chercher des cheminots au Maroc

Quand la SNCF allait chercher des cheminots au Maroc

AFP

Le Rif, région frondeuse du nord du Maroc

Le Rif, région frondeuse du nord du Maroc

AFP

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger