mis à jour le

photographie du graffiti sur le corps du dieu Amon. Crédit: Sina Weibo
photographie du graffiti sur le corps du dieu Amon. Crédit: Sina Weibo

Un touriste chinois écrit son prénom sur un site égyptien vieux de 3000 ans

Les autorités chinoises rappellent leurs ressortissants à l'ordre, après l'incident survenu à Louxor.

«Honte aux touristes chinois». Telle est la réaction de nombreux médias chinois au lendemain de la diffusion d’une photographie montrant un vestige égyptien vieux de 3.000 ans vandalisé à coup de lettres chinoises.

Le phénomène n’est pas nouveau. L’homo touristicus  aime marquer son territoire. Une façon de se prouver à soi-même et au monde entier: «Regardez, je l’ai fait. J’y étais...»

Ding Jinhao, un jeune Chinois de 14 ans, entre pleinement dans cette catégorie de touriste quand il écrit "Dīng Jǐnhào dàocǐ yīyóu" (丁锦昊到此一游)  «Ding Jinhao en visite ici» sur le corps du dieu Amon exposé dans le temple d'Amenhotep III, à Louxor.

Selon des blogueurs chinois, les personnes présentes lors de l’acte de vandalisme auraient rapidement essayé d’effacer les traces du crime. Ce qui expliquerait la tache blanche qui s’étale au-delà des lettres chinoises. Les médias chinois, eux, ont très vite condamné le geste de Ding Jinhao: une honte pour tous les Chinois.

Le témoignage d'un touriste chinois, présent ce jour là, a depuis eu un succès viral:

«En Egypte, un moment triste. La honte à ne plus savoir où se cacher. J'ai dit au guide égyptien: je suis désolé! (...) Nous avons utilisé du papier pour tenter d'effacer cette honte, mais c'est difficile de nettoyer, on ne peut pas utiliser de l'eau, c'est un monument d'il y a 3.500 ans», a expliqué l'internaute.

Après la diffusion du témoignage, «les internautes se sont lancés à la chasse pour retrouver l'auteur d'un tel sacrilège. Il s'agit d'un adolescent de Nankin, Ding Jinhao, membre d'une famille aisée. Selon les médias locaux, sa mère a présenté ses excuses», rapporte Weibo blog

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Un haut officiel du Parti communiste chinois a appelé ses ressortissants à faire preuve de plus de respect lors de leur voyage. Wang Yang, l’un des quatre vice-Premiers ministres de la Chine, a déclaré que le «comportement non civilisé» de certains touristes chinois nuisait à l'image du pays.

Lu sur Egyptian Streets, BBC,Gadling, Weibo blog

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

vandalisme

LNT

Actes de vandalisme

Actes de vandalisme

LNT

Guelmim/Actes de vandalisme : Le tribunal de premier instance “incompétent”

Guelmim/Actes de vandalisme : Le tribunal de premier instance “incompétent”

Larbi Amine - Lemag

Algérie Télécom déplore 113 actes de vandalisme sur son réseau

Algérie Télécom déplore 113 actes de vandalisme sur son réseau

tourisme

AFP

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

A Louxor, la reprise du tourisme égyptien est encore un mirage

AFP

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

AFP

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Chinois

AFP

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

AFP

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech