mis à jour le

Boxe, gala de la solidarité : POUR MAGNIFIER LE CINQUANTENAIRE DE L’UA

Au total, 18 jeunes pugilistes, toutes catégories confondues, ont participé à la compétition qui s'est déroulée samedi à la Maison des jeunes

La première édition du gala de la Solidarité s'est déroulée samedi à la Maison des jeunes. Organisée par la Fédération malienne de boxe (FEMABOXE) dans le cadre des festivités du Cinquantenaire de l'Union africaine (UA) la compétition a regroupé 18 pugilistes issus des ligues de Bamako, Ségou et Sikasso. Dans son allocution d'ouverture, le secrétaire général de la FEMABOXE, Sidi Diallo indiquera que c'est pour rendre «belle la fête de l'UA que la fédération a initié ce gala de boxe, en collaboration avec la direction générale des Douanes du Mali». «C'est une première et nous espérons que ce ne sera pas la dernière», dira Sidi Diallo, en présence du président de la FEMABOXE, Mamadou Sanogo et du directeur général des Douanes du Mali, Moumouni Dembélé. On notait également la présence à la cérémonie du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Seydou Dava, du directeur exécutif du Comité national olympique et sportif (CNOS) Oumarou Tamboura et du directeur général de la Maison des jeunes, Modibo Traoré. Après cette allocution, l'honneur reviendra à Fatou Togola et Aminata Samaké, toutes deux pensionnaires du Ring Belkir Keïta (RBK) d'ouvrir le bal du gala dans la catégorie des filles. Ce combat d'exhibition se soldera par un match nul, tout comme la confrontation entre Soumaïla Diallo du Stade malien et son coéquipier, Amady Traoré. Les deux combats de levée de rideau terminés, place sera faite à la catégorie des poids légers, c'est-à-dire les 60kg. Le premier combat opposera Bakary Goïta de la ligue de Sikasso à Koniko Kamaté du Stade malien de Bamako. Une confrontation qui a tourné à l'avantage du deuxième qui s'est imposé par KO au terme des 9 minutes de combat (3 rounds de 3 minutes). Précis dans ces coups, le jeune Stadiste a fait forte impression en envoyant son adversaire au tapis dès le deuxième round. Compté par l'arbitre de la partie, Bakary Goïta ne se relèvera pas et c'est Koniko Kamaté qui sera déclaré vainqueur par KO. Le deuxième combat des poids légers qui a mis aux prises deux pugilistes de l'USFAS, Mahamadou Doucouré et Oumar Konaté sera plus disputé et tiendra le public en haleine pendant une bonne dizaine de minutes. Au finish, la victoire reviendra à Mahamadou Doucouré vainqueur aux points. Dans la catégorie des poids Coqs, Bouya Keïta du Stade malien s'est hissé sur la plus haute marche du podium en dominant aux points Badjan Diarra du Ring Belkir Keïta. Chez les Super légers, Salif Diarra de l'USFAS a été sacré face à Seydou Keïta du RBK, tandis que la catégorie des Welters a été dominé par Souleymane Diarra (Ségou) et Adama Coulibaly de l'USFAS. Les deux jeunes pugilistes se sont imposés aux points face, respectivement à Siaka Diallo de Sikasso et Oumar Keïta de Ségou. Le combat le plus attendu a opposé le grand espoir de la boxe malienne, Mahamadou S. Keïta de la Commune I et Bakary Traoré du Réal. Invaincu depuis le début de sa carrière, Mahamadou S. Keïta a confirmé tout le bien qu'on pense de lui en se hissant sur la première marche du podium face à son challenger dominé aux points. A l'issue du combat, le secrétaire général de la FEMABOXE a indiqué que la fédération envisage d'organiser un combat international à Bamako entre Mahamadou S. Keïta et un boxeur français. La fédération a déjà fait les premiers contacts, précisera Sidy Diallo et tout sera mis en ½uvre pour que ce combat ait lieu dans les meilleurs délais possibles. Il faut dire que Mahamadou S. Keïta mérite un tel cadeau quand on sait que le jeune prodige ne cesse de régaler le monde du noble art malien depuis quelques années. Aussi, l'organisation d'un combat international à Bamako ne pourra que relancer la boxe nationale et inciter d'autres jeunes à s'intéresser à la discipline. La FEMABOXE en est consciente et semble prête à tous les sacrifices pour réaliser son rêve.

S. B. TOUNKARA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

cinquantenaire

Actualités

Le président du Faso à la RTB télé : Au cœur du cinquantenaire de la chaîne

Le président du Faso à la RTB télé : Au cœur du cinquantenaire de la chaîne

Actualités

Le président du Faso à la RTB télé : Au cœur du cinquantenaire de la chaîne

Le président du Faso à la RTB télé : Au cœur du cinquantenaire de la chaîne

Nabil

Cinquantenaire de l'OUA-UA : À Bobo-Dioulasso, le Burkina donne une Place à l'Union Africaine

Cinquantenaire de l'OUA-UA : À Bobo-Dioulasso, le Burkina donne une Place à l'Union Africaine