mis à jour le

Autant le dire : 50ème anniversaire de l'Union africaine sans Kadhafi

Le 25 mai 1963 après que plusieurs pays africains aient pris en main leur destin de souveraineté, naissait l'Organisation de l'Unité africaine à Addis-Abeba en Ethiopie. Devenue Union Africaine avec la lumineuse idée de feu Kadhafi en 2010. A 50 ans on est sage. On pourra donc affirmer que l'UA vient d'atteindre l'âge de la sagesse. Plusieurs dirigeants du continent ont fait le déplacement dans la capitale éthiopienne pour célébrer ce demi-siècle de son existence.

A l'exception de l'Algérien Abdelazi Bouteflika malade depuis des semaines, du Nigérien Mahamadou Issoufou empêché en raison de la situation qui prévaut dans son pays (Un attentat est survenu au Niger le jeudi dernier et a fait plusieurs morts), et du centrafricain (La Centrafrique est sous embargo de l'UA), tous les autres dirigeants ont assisté aux festivités de ce cinquantenaire.

A entendre certaines responsable de l'UA, cette célébration ne sera pas seulement un fait festif. Ce sera aussi une occasion de passer au crible ces 50 années d'existence. Certes, la présidente de l'UA Nkossama Zuma et les siens pourront sans aucun doute se satisfaire que leur prédécesseurs ont réussi la décolonisation des pays africaines. Autres acquis, la contribution à mettre fin à l'apartheid. Il en est de même de la résolution de certaines crises.

Sauf que l'Union africaine reste en revanche au centre de nombreuses critiques liées à son inefficacité dans la gestion des crises passées telles que les crises ivoirienne, libyenne et son corolaire de crise malienne. Le cas du Mali nous semble plus lumineux où l'on a vu des chefs d'Etats africains passé le temps à organiser rencontres sur rencontres, des concertations sur concertations sans jamais pouvoir trouver une solution avant la main salvatrice de la France : Serval.

Aussi les festivités du cinquantenaire de l'Union Africaine ont lieu sans Kadhafi pris dans les filets du Conseil national de transition (CNT) le 20 octobre 2011. Fortement liée à Mouammar Kadhafi, l'OUA est devenue UA chez lui à Sirte en Lybie. Aujourd'hui, l'on ne peut parler de l'Union africaine sans évoquer le guide libyen. Même mort, son ombre plane sur le cortège des dirigeants réunis. La déclaration de Sirte, les divers projets initiés tels que le Fond Monétaire Africain, la monnaie unique Africaine et les financements et projets réalisés au Burkina Faso, au Tchad, au Mali etc..., montraient sa volonté d'ôter l'UA l'Africain des réseaux et systèmes d'exploitation postcoloniaux afin de donner un peu de dignité à l'Africain.

Bien que considéré par beaucoup de personnes, de dictateur, le guide libyen a voulu d'une Afrique forte et unie, indépendante, à même de se départir de ces initiatives extérieures que décrie tant la nouvelle présidente de la Commission africaine. Même si au départ, certaines analyses voyaient cette UA comme une blague, une fantaisie de Kadhafi, à savoir être le roi d'Afrique. Ces analyses semblaient mi-fondées lorsqu'on sait que l'Union, pendant la crise à soutenu le guide. Malgré tout, Kadhafi a été arrêté et tué avec le soutien de la France. Une France vivement invitée à ce cinquantenaire et François Hollande prévoit organiser un sommet sur la paix et la sécurité à la fin de l'année auquel seront conviés, voire convoqués les chefs d'Etat africains qui iront prêter allégeance pour conserver leur fauteuil. N'est-ce pas une initiative extérieure ? Mme Zuma ? L'UA fête ses 50 ans sans avoir pu réaliser l'unité africaine, encore moins sortir l'Afrique du sous-développement.

Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Diré

AFP

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

AFP

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non

AFP

Mandela: le monde s'apprête

Mandela: le monde s'apprête

anniversaire

AFP

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

AFP

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

AFP

Soudan du Sud: tension

Soudan du Sud: tension

kadhafi

Libye

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

AFP

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi

La Libye toujours en crise, cinq ans après la mort de Kadhafi