mis à jour le

Enrichissement illicite à la SOFITEX : 5 agents impliqués dans une affaire de 110 millions de F CFA

Accusés d'enrichissement illicite en 2001, 2002 et 2003 portant sur la somme de 110 millions de F CFA, cinq ex-agents de la Société nationale burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) (dont un décédé), ont comparu devant la chambre criminelle de la Cour d'appel de Bobo-Dioulasso, le samedi 25 mai 2013. Il s'agit de Boureima Karambiri, Georges Valéa, Ghislain Somé, Boubié Bayili et de feu Salia Zonou.

Pour cette histoire, vieille de plus de 10 ans, ils sont accusés de surévaluation de la production cotonnière du Groupement de producteurs de coton (GPC) Warga de Dawara dans la zone de Sidéradougou. Selon les témoignages et les explications à la barre, ces derniers auraient constaté une défaillance dans l'ordinateur qui émet les fiches de paiement de la SOFITEX. Ayant profité de l'absence de leur chef, ils auraient d'abord effectué des demandes de paiement, et produit des fiches de paiement au nom du GPC Warga de Dawara, en surévaluant sa production cotonnière. Ayant tout de suite effacé les traces de leur acte, ils se seraient servis de pièces d'identité égarées qu'ils auraient truquées pour toucher les chèques émis à cet effet.

C'est finalement à la rentrée du coton que la SOFITEX constatera que la quantité mentionnée sur les fiches de paiement est bien inférieure à celle ramassée sur le terrain. C'est de là que s'engagera une large investigation qui identifiera Boureima Karambiri, Georges Valéa, Ghislain Somé, Boubié Bayili et feu Salia Zonou. Déférés à la Maison d'arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso, ils seront par la suite libérés sous caution, mais tout de même licenciés. Après plus de 10 ans de procédure judiciaire, les accusés passés à la barre ce samedi, n'ont pas tous reconnu les faits. Boureima Karambiri, reconnait avoir reçu au total une somme de 16 millions de F CFA et dit n'avoir fait qu'obéir aux ordres de son chef. Il soutient avoir également remis 1, 4 millions de F CFA à Boubié Bayili qui a nié en bloc ces accusations. Tout comme lui, Ghislain Somé, alors chargé de vérifier les pièces de paiement est aussi accusé par Boureima Karambiri d'avoir reçu la somme de 1,6 millions de F CFA. Ce dernier nie avoir reçu la moindre somme de qui que ce soit et pour son avocat, aucun document ne prouve la culpabilité de son client. Quant à Georges Valéa, alors chef de la zone cotonnière de Sidéradougou, il explique qu'ils sont venus lui signifier que le ministre de l'Agriculture d'alors, Salif Diallo, devait importer du coton et vendre à la SOFITEX. Voulant rendre service à autrui et surtout ne pas « se créer des problèmes pour qui connaissait la place du ministre Salif Diallo en son temps », a expliqué son avocat, il a accepté la proposition.

Dans sa délibération, la Cour dans le volet pénal, a déclaré Boureima Karambiri coupable des faits d'enrichissement illicite sur la somme de 16 900 000 F CFA et l'a par conséquent, condamné à cinq ans de prison avec sursis et à payer une amende de 1 000 000 de F CFA. Reconnu lui aussi coupable sur la somme de 1 900 000 F CFA, Georges Valéa a été condamné à cinq de prison et une amende de 1 000 000 de F CFA, le tout assorti de sursis. Déclarés non-coupables, Boubié Bayili et Ghislain Somé ont été acquittés. En arrêt séparé, la Cour a déclaré éteinte, l'action publique concernant feu Salia Zonou. Dans le volet civil, la Cour a estimé recevable la constitution de la partie civile. Ainsi, elle a condamné Boureima Karambiri et Georges Valéa à payer solidairement environ 25 115 000 F CFA à la SOFITEX et Karambiri Boureima à payer 56 millions de F CFA. Boureima Karambiri et Georges Valéa sont aussi condamnés à payer solidairement 1 000 000 F CFA pour frais non-compris dans les dépens. Cette affaire qui survient après celle de 2012 sur les engrais de la SOFITEX, ramène sur le tapis, la problématique de la gestion des fonds et ressources de la SOFITEX qui est tout de même une société d'Etat.

Jean-Marie TOE

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

agents

AFP

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

RDC: 14 agents d'une ONG locale enlevés dans l'est

AFP

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

Guinée: plus de 18.000 agents de sécurité pour la campagne et la présidentielle

AFP

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

Trois agents de la mission de l'ONU en RDC enlevés au Nord-Kivu

affaire

AFP

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

AFP

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption