mis à jour le

On vous le dit

Mort de Michel Crozier, père de la sociologie des organisations     Le sociologue, Michel Crozier, père de la   sociologie des organisations en France dans les années 1960, est mort, vendredi, à l'âge de 90 ans, a annoncé la revue Sciences humaines sur son site internet.  Né en 1922 dans la Marne (est), diplômé de l'Ecole des hautes études commerciales (HEC) et en droit, Michel Crozier a commencé par étudier le  fonctionnement de la bureaucratie et les rouages des organisations (syndicats, administration, entreprises privées, etc.) auxquels il a consacré de nombreux livres.  Parmi ses principaux ouvrages, La société bloquée (1971) explore les origines de la crise de mai 68, liée, selon Michel Crozier, aux rigidités, non pas tant de la société française, mais de l'Etat et de son système bureaucratique. Mais son livre le plus célèbre sur le plan international reste L'acteur et le système (1977), écrit avec son compatriote, Erhard Friedberg, dans lequel il donne un fondement théorique à ses premières analyses des rapports entre les organisations et les individus et les stratégies de décisions qui en  découlent. Classique de la littérature sociologique, c'est l'ouvrage fondateur de l'école de «l'analyse stratégique», auquel le nom de Michel Crozier reste  attaché . Un important lot de médicaments périmés découvert à Zemmouri   Plus de 100 000 comprimés de Denfluor périmés ont été découverts, récemment, dans les chalets abritant les services de l'ancienne polyclinique du centre-ville de Zemmouri, à 12 km à l'est de Boumerdès. Un médecin de la région estime la valeur de cette importante quantité de médicaments à un milliard de centimes. «C'est un véritable gâchis ! Un milliard peut suffire à la réalisation de deux salles de soins ou à l'achat de 15 fauteuils dentaires», s'indigne-t-il. Ce médicament est prescrit généralement aux enfants pour lutter contre les caries dentaires, nous explique-t-on. Sa date de validation a expiré en 2010, souligne une source médicale qui incombe la responsabilité de cette «perte» à la «négligence des services de prévention et de la santé scolaire de la wilaya». On a appris, par ailleurs, que trois laboratoires privés d'analyses médicales sur les 10 que compte la wilaya ont été fermés, ces derniers jours, par des inspecteurs du ministère de la Santé.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien