mis à jour le

Woré Gana Seck à Grand Oral : « Birahim Seck devrait aller présenter ses excuses à la présidente Aminata Tall »

Woré Gana Seck, membre de Conseil économique social et environnement, a donné son point de vue sur les questions environnementales et agricoles du Sénégal, mais aussi, sur la sortie de son collègue au Cese Birahim Seck, membre du forum civil, sur le supposé manque de transparence au conseil. La directrice de l'Ong Green Sénégal répondait aux questions de Fatou Thiam Ngom et de Adams Tidiani, environnementaliste. Elle était l'invitée de l'émission Grand Oral de la radio Rewmi Fm ce samedi.

Woré Gana Seck a rappelé la configuration du conseil, composé de 23 femmes plus la présidente Aminata Tall. Pour le respect de la loi sur la parité, elle préconise, à l'avenir, que les différentes structures qui doivent proposer des membres, en proposent 2 (une femme et un homme) pour qu'au moment du choix définitif, la loi sur la parité puisse être un tant soit peu respectée. Le bureau du conseil n'a pas encore été élu mais, Madame Seck renseigne que neuf commissions ont été mises en place en plus de la commission analyse. Une commission ad hoc, composée de 15 membres et présidée par Baidy Agne, avec, comme reporter, Mody Guiro, a été chargée de réfléchir sur le règlement intérieur de la chambre.

Woré Gana n'a pas apprécié la sortie de son collègue Birahim Seck, que la presse a largement relayée. Selon elle, Birahim n'avait pas à s'épancher dans la presse. S'il a estimé qu'il a été privé de parole, ou que sa proposition d'imposer la déclaration de patrimoine, faite en comité ad hoc n'a pas été adoptée, il devait adresser une correspondance à la Présidente Aminata Tall.

Elle a tenu à recadrer les choses par rapport à la sortie de son collègue. Elle renseigne que le Président du comité ad hoc a rappelé à Birahim que leur rôle, se limitant à traiter les requêtes des populations, à donner des avis et faire des recommandations, la déclaration de patrimoine ne semble pas opportune, d'autant qu'ils ne gèrent pas de budget. Sur le supposé refus de donner la parole à Birahim, Mme Seck renseigne qu'aucun membre du comité ad hoc dont Birahim, mis à part le président et le reporter, n'avait droit à la parole. Sur ce chapitre, elle estime que Birahim Seck devrait aller présenter ses excuses à la présidente Aminata Tall.

Elle estime que les acteurs de l'environnement sont plus ou moins représentés au conseil ; il y'en a un en synergétique, un autre en air protégé, et elle, en tant qu'Ong environnementale. Elle estime que tout projet doit faire objet d'étude d'impact sur l'environnement ; ce qui permettrait de réduire les impacts négatifs. Le conseil n'a pas de pouvoir de décision mais, à travers sa présidente Aminata Tall, il peut donner des conseils et faire des propositions. Cependant, en tant qu'environnementaliste, Mme Seck plaide pour l'interdiction des installations sur le littorale. Il faut casser, selon elle, les murs et les maisons qui y ont été construits pour permettre à toute personne qui le désir d'avoir une vue sur la mer.

Pour ce qui est de la production locale d'oignons dans la zone des Niayes, qui sont en train de pourrir à cause de la mévente, Woré Gana Seck rappelle le mécanisme de sauvegarde nationale pour permettre l'écoulement de la production nationale. Elle appelle également à la diversification des productions. Elle prévient que le Sénégal a tout intérêt à travailler à atteindre une autosuffisance en riz car, c'est une denrée qui devient de plus en plus chère, mais aussi, à valoriser ce que nous produisons.

Concernant les 42 000 tonnes de sucre qui seraient en souffrance à Richard Toll, Mme Seck demande de vérifier la véracité de cette information, avant de rappeler, à nouveau, le mécanisme de sauvegarde nationale. Elle pense que l'Etat doit pouvoir sécuriser les familles à Richard Toll en sécurisant les emplois.

La présidente de Green Sénégal demande également de mettre un terme à l'accaparement des terres par des multinationales qui exploitent les riverains, en les utilisant comme ouvriers agricoles, avec une rémunération de 1500 francs Cfa par jour de travail. Mme Seck pense que dans ce pays, les gens semblent réfractaires à l'innovation car, les idées émergent, les propositions se font, mais ça ne bouge pas. Elle termine par appeler les intellectuels à arrêter d'être derrière leur computer pour descendre sur le terrain.

REWMI.COM/MK


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

excuses

AFP

Kigali veut des excuses du Vatican pour le rôle des catholiques dans le génocide

Kigali veut des excuses du Vatican pour le rôle des catholiques dans le génocide

AFP

Manchester City: Guardiola exige des excuses de l'agent de Yaya Touré pour le faire rejouer

Manchester City: Guardiola exige des excuses de l'agent de Yaya Touré pour le faire rejouer

AFP

Afrique du Sud: un ministre crie au complot de la CIA, excuses du gouvernement

Afrique du Sud: un ministre crie au complot de la CIA, excuses du gouvernement