mis à jour le

Le gouvernement dirigé par le PJD tire sa légitimité des urnes et de la confiance de SM le Roi (M. Benkirane)

Le Secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane a affirmé, samedi, que le gouvernement dirigé par le PJD tire sa légitimité des urnes et de la confiance placé en lui par SM le Roi, estimant que "la paix, la stabilité et la monarchie" sont des constantes qui ne peuvent faire l'objet de surenchère.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite  La diversité de l'échiquier politique et le choix démocratique font du Maroc une exception dans la région arabe (Zhor Chakkafi)  SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite 

gouvernement

AFP

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

PJD

Politique

Le Maroc, royaume de la stabilité cinq ans après le Printemps arabe

Le Maroc, royaume de la stabilité cinq ans après le Printemps arabe

Peine de mort

Vers l'arrêt de mort de la peine capitale

Vers l'arrêt de mort de la peine capitale

LNT

PJD / Choubani : Etat des lieux de l’associatif

PJD / Choubani : Etat des lieux de l’associatif

roi

AFP

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord