mis à jour le

Bouira : Le RCD plaide pourune constitution pérenne

Le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a tenu ce samedi 25 Mai à la maison de jeunes Mohamed Issiakhem de Bouira la convention régionale sur la constitution à laquelle ont pris partie également les militants et sympathisants du parti de la wilaya de M'sila. L'initiative prise par le parti de Mohcine Belabès d'organiser ces rencontre avec la base militante pour discuter des propositions que le RCD va présenter, se veut une manière de « libérer la parole des slogans et des carcans qui ont muselé et stérilisé l'Algérie, associer le plus grand nombre dans le seul débat qui s'imposait et qui n'a jamais eu lieu est l'objectif premier de cette initiative.» Selon Lila Hadj Arab, secrétaire nationale chargée de la condition féminine au RCD, qui a présenté une communication sous le thème «  la séparation des pouvoirs dans la constitution », le projet de révision de la constitution algérienne est « entaché d'opacité ». « Personne ne sait quand ils ont commencé ce projet de révision de la constitution, ni où ni qui est chargé de le faire. Tout se passe dans un cabinet noir. Et On ne sait pas encore quels sont les points qui vont êtres touchés », s'interroge-t-elle. C'est la raison pour laquelle, assure Mme Hadj Arab, que le RCD refuse de s'inscrire dans la man½uvre actuelle du pouvoir. Quant aux propositions du RCD portent sur plusieurs points. « Le parlement doit évaluer les politiques publiques. On préconise la mise en place d'un système de contrôle et d'évaluation, l'audit au niveau de tous les ministères », souligne l'intervenante.   En ce qui concerne le conseil de la nation, le RCD propose que sa composante doive être revue à la baisse. « Qu'est-ce qu'ils ont fait jusqu'ici, les sénateurs ? Rien », se demande Lila Hadj Arab. Outre l'indépendance de la justice, le parti de M. Belabès estime que le mandat présidentiel soit fixé à deux mandats de cinq chacun, ainsi que de réduire les missions du Président et instituer sa responsabilité pénale.  De son côté, M. Bengueouche, secrétaire national chargé aux relations avec les institutions, a parlé lors de son intervention sur les principes généraux de la constitution, sur la nécessité de consacrer l'inviolabilité de la liberté dans la nouvelle constitution. Sur la question de la laïcité, M. Bengueouche estime que « l'Etat n'a pas de religion. L'Etat ce sont des institutions ».   Ainsi, le RCD plaide pour un « Etat unitaire régionalisé » qui aura une quinzaine de parlements régionaux. L'identité nationale prend aussi une place dans les propositions du RCD qui demande à ce qu'il ait « une redéfinition de l'algérianité intégrant l'ensemble de ses composantes qui constitue une garantie pour la cohésion et l'unité de la nation, conséquence d'un adhésion libre à une entité nationale harmonieuse, tolérante et accomplie.»

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Bouira

Neila Latrous

Des citoyens ferment la RN 05

Des citoyens ferment la RN 05

La rédaction

Bouira : attaques de singes contre un village

Bouira : attaques de singes contre un village

Leila Assam - Lemag

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"

Algérie: Une caserne de l'armée à Bouira attaquée au "hebheb"

RCD

Contributeur AF

TRIBUNE. Panique clanique et verrou autoritaire : le RCD s’insurge contre la négation des libertés

TRIBUNE. Panique clanique et verrou autoritaire : le RCD s’insurge contre la négation des libertés

La rédaction

Le RCD est-il sur le point de soutenir Benbitour ?

Le RCD est-il sur le point de soutenir Benbitour ?

MAP

RCD - Algérie : Le dernier remaniement ministériel consacre "l'institutionnalisation de la médiocrité et du pillage"

RCD - Algérie : Le dernier remaniement ministériel consacre "l'institutionnalisation de la médiocrité et du pillage"

Constitution

AFP

Une limitation de l'accès aux archives de l'Elysée jugée conforme

Une limitation de l'accès aux archives de l'Elysée jugée conforme

AFP

La Cour suprême kényane, fruit de la Constitution progressiste de 2010

La Cour suprême kényane, fruit de la Constitution progressiste de 2010

AFP

Libye: le projet de Constitution voté

Libye: le projet de Constitution voté