mis à jour le

Niger : intervention franco-nigérienne à Agadez, l'algérien Belmokhtar menace

Niamey - Un assaut des forces nigériennes et françaises a tué vendredi à Agadez les derniers islamistes impliqués dans l'un des deux attentats-suicides ayant fait la veille une vingtaine de morts dans le nord du Niger.

Donné pour mort par le Tchad, le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué les attaques de jeudi, les premières du genre au Niger, qui ont visé l'armée nigérienne à Agadez et le site d'uranium du groupe nucléaire français Areva à Arlit, à plus de 200 kilomètres a...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Niger

AFP

Le Niger crée un sanctuaire d'hippopotames

Le Niger crée un sanctuaire d'hippopotames

AFP

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

AFP

Niger: deux civils tués dans un attentat suicide contre un camp de réfugiés au Niger

Niger: deux civils tués dans un attentat suicide contre un camp de réfugiés au Niger

intervention

AFP

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

AFP

Sénégal: libération controversée de Karim Wade, qui remercie le Qatar pour son intervention

Sénégal: libération controversée de Karim Wade, qui remercie le Qatar pour son intervention

AFP

Libye: le puzzle d'une intervention militaire se met lentement en place

Libye: le puzzle d'une intervention militaire se met lentement en place

menace

AFP

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

AFP

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

AFP

Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise

Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise