mis à jour le

Loïk Le Floch-Prigent dit avoir payé 50.000 euros pour pouvoir quitter le Togo (AFP)

BREST, L'ancien patron d'Elf, Loïk Le Floch-Prigent, a dû verser 50.000 euros aux autorités togolaises avant sa remise en liberté provisoire en février après plus de 5 mois d'emprisonnement pour "complicité d'escroquerie", a-t-il affirmé vendredi à l'AFP. "J'ai dû payer 50.000 euros, que j'ai empruntés", a assuré l'ancien grand patron, interrogé à l'occasion d'un "salon du polar" vendredi et samedi dans la périphérie de Brest, où il présentait "Granit Rosse" sorti en 2012. La justi [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

pouvoir

AFP

Centrafrique: des groupes armés menacent le pouvoir en cas de "hold-up électoral"

Centrafrique: des groupes armés menacent le pouvoir en cas de "hold-up électoral"

AFP

Ghana: John Mahama, l'ex-président qui veut reprendre les rênes du pouvoir

Ghana: John Mahama, l'ex-président qui veut reprendre les rênes du pouvoir

AFP

Niger: "Baba" Tandja, figure adulée qui avait voulu s'accrocher au pouvoir

Niger: "Baba" Tandja, figure adulée qui avait voulu s'accrocher au pouvoir

Togo

AFP

L'état d'urgence sanitaire au Togo prorogé de 6 mois

L'état d'urgence sanitaire au Togo prorogé de 6 mois

AFP

Coronavirus: le Togo adopte des mesures strictes de protection

Coronavirus: le Togo adopte des mesures strictes de protection

AFP

Faure Gnassingbé, l'héritier discret qui s'est imposé

Faure Gnassingbé, l'héritier discret qui s'est imposé