mis à jour le

Arrondissement N°04 de Bobo-Dioulasso : « L'efficacité et la bonne gouvernance » au cœur de la mandature Hien

L'arrondissement N°04 de Bobo-Dioulasso a tenu son tout premier conseil extraordinaire vendredi 24 mai 2013. A l'ordre du jour, une prise de contact entre conseillers, l'adoption du règlement intérieur du conseil, la mise en place des quatre commissions que compte la mairie et les divers. Le maire Jacqueline Hien était attendu après la sortie médiatique de Millogo Bakôné, conseiller et responsable ADF/RDA.

32 conseillers sur 36 ont répondu présent à l'appel au cours de la première session extraordinaire de l'arrondissement n°04 de Bobo-Dioulasso. En s'adressant aux conseillers pour la toute première fois, le maire Jacqueline Hien a rappelé l'importance d'un conseil d'arrondissement : « instance au cours de laquelle de grandes orientations concernant le développement de l'arrondissement sont prises ». Entre autres vertus, Madame Jacqueline espère partager avec ses paires sa vision de l'élu local qui doit être « un mobilisateur, un fédérateur, un catalyseur des énergies. Il doit véhiculer les informations nécessaires et saines du conseil vers la population et vice-versa ». Rappelant au passage les défis de son conseil (les canalisations, la gestion des ordures ménagères, l'éclairage public, les ouvertures de voies, la réalisation de bornes fontaines, l'aménagement de bas-fonds...), Jacqueline Hien et l'ensemble des conseillers ont placé leur mandature sous le signe de « l'efficacité et de la bonne gouvernance ». Après le discours du maire, le conseil a examiné et adopté le règlement intérieur de l'arrondissement et a procédé à la constitution des quatre commissions chargées de piloter les activités de la mairie. Avant d'en venir aux divers.

Des divers bien diversifiés

Au titre des divers, les conseillers n'ont pas manqué de féliciter le maire pour son élection. Qu'à cela ne tienne, des inquiétudes subsistent d'ores et déjà. Pour la conseillère Adjah Naba Diané, les arbres faisant office de décoration sur un tronçon du boulevard de l'indépendance (de la place du paysan au collège de la nativité) doivent être décoiffés pour réduire les accidents. De même, pour le conseiller Bâkoné Millogo, des garde-fous doivent être placés sur des caniveaux jonchant la route nationale n°1, sources de nombreux accidents regrettables. Non sans revenir sur les efforts à fournir pour que l'arrondissement n°04 puisse servir au mieux sa population, le conseil a fini par aborder la sortie médiatique de Millogo Bâkoné.

La mairie n'a pas financé le meeting du 19 mai

Pas de polémique ou de réplique, simplement de la communication à propos de la sortie médiatique de Millogo Bâkoné qui soupçonnait la mairie d'avoir utilisé des fonds pour financer un meeting de remerciement à l'endroit des militants du Congrès pour la démocratie et le progrès des secteurs 24 & 33. A l'avenir, le maire aimerait bien que toutes les questions relatives à la vie de l'arrondissement soient débattues à l'interne. Sinon, rien d'anormale n'a été constaté dans l'organisation du meeting décrié. Mieux, la mairie n'a pas déboursé un sous pour soutenir les conseillers, instigateurs dudit meeting de remerciement.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Bobo-Dioulasso

Bukina Faso

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Banditisme

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Actualités

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels

gouvernance

Mondial 2014

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Les raisons de l'échec de l'Afrique au Mondial

Alerte

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola

LNT

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …

Gouvernance locale de Casablanca : Tsunami royal …