mis à jour le

Parlement: La séance mensuelle compromise

Points: 
L'opposition veut revoir les règles du jeu
La répartition du temps de parole est au c½ur du conflit
La révision du règlement intérieur de la Chambre est exigée

LA prestation mensuelle du chef de gouvernement à la Chambre des représentants est en danger. Les groupes parlementaires de l’opposition se rebiffent contre la manière de faire de «Abdelilah Benkirane qui profite de la séance constitutionnelle pour en faire une tribune pour la promotion du PJD». Cette Chambre n’a pas organisé de séance au cours du mois d’avril. Celle de mai semble compromise.

Légende Image: 

Les groupes parlementaires de l’opposition veulent réglementer la séance mensuelle des questions de politiques publiques qui s’est transformée en bataille entre les partis politiques. L’objectif est que «Abdelilah Benkirane se comporte en chef de gouvernement de tous les Marocains au lieu de secrétaire général du PJD comme il l’a fait jusqu’ici»

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources