mis à jour le

Le gouvernement demande aux populations de ne pas céder à la panique (AIP)

Man - Les autorités ivoiriennes ont invité les populations riveraines du Mont Péko à ne pas céder à la panique et à rester calme suite à fébrilité qui a gagné les uns et les autres après l’arrestation du chef de guerre, Amadé Ourémi. "Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité porte à la connaissance de toutes les populations et en particulier des habitants du Mont Péko et de ses environs que toutes les dispositions sont prises pour assurer leur sécurité et celle de leurs [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

gouvernement

AFP

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

AFP

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

AFP

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement

Tunisie: le président Essebsi accentue sa mainmise sur le gouvernement

populations

AFP

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

AFP

Algérie: le M'zab, creuset de tensions entre populations berbères et arabes

Algérie: le M'zab, creuset de tensions entre populations berbères et arabes

AFP

Ebola: des "incompréhensions" toujours

Ebola: des "incompréhensions" toujours

panique

AFP

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

La rédaction

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

AFP

Centrafrique: tirs, panique et peur de nouveaux massacres dans Bangui

Centrafrique: tirs, panique et peur de nouveaux massacres dans Bangui