mis à jour le

Les attaques au Niger signent-elles le retour de Mokhtar Belmokhtar ?

Mokhtar Belmokhtar a "supervisé" lui-même les attaques perpétrées jeudi au Niger, a affirmé le porte-parole de son mouvement, les signataires par le sang. Si son implication est avérée, elle mettrait un terme aux spéculations concernant sa mort.

Mokthar Belmokhtar était donné pour mort depuis plus de deux mois par les autorités tchadiennes. Photo à l'appui, N'Djamena avait annoncé, en mars dernier, qu'il avait été tué dans le massif des Ifoghas, dans le nord du Mali. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a toujours démenti cette information. Finalement, le djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar dit le "Borgne" refait parler de lui en étant présenté comme le cerveau du double attentat perpétré, ce jeudi 23 mai, au nord du Niger et qui a fait une vingtaine de morts.
"C'est Belmokhtar qui a supervisé lui-même les plans d'opération des attaques" qui ont "visé les forces d'élite françaises assurant la sécurité des installations de la firme nucléaire (Areva) et une base militaire nigérienne", a déclaré le porte-parole de son groupe, les signataires par le sang, cité par l'agence mauritanienne en ligne Alakhbar. Cette figure redoutée de la nébuleuse islamiste n'a cependant fait aucune déclaration suite à ces attaques.
Selon El-Hassen Ould Khlil, alias "Jouleibib", "plus d'une dizaine de combattants ont participé à ces attaques", menées conjointement selon lui avec le groupe djihadiste Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) qui avait auparavant revendiqué les attentats. Il a également précisé que l'opération avait été nommée du nom d'Abou Zeid, un des dirigeants d'Aqmi, tué fin février dans le massif des Ifoghas par l'armée française qui intervient depuis le 11 janvier au Mali aux côtés d'armées africaines contre les groupes djihadistes.

REWMI.COM/CAD Avec AFP

attaques

AFP

Recrudescence des attaques de "bandits" dans le nord-ouest du Nigeria

Recrudescence des attaques de "bandits" dans le nord-ouest du Nigeria

AFP

"Etat d'urgence" au Burkina pour lutter contre les attaques jihadistes

"Etat d'urgence" au Burkina pour lutter contre les attaques jihadistes

AFP

Les attaques contre des touristes étrangers au Maghreb

Les attaques contre des touristes étrangers au Maghreb

Niger

AFP

Le Niger et l'Italie saluent l'effondrement du flux de migrants Africains vers l'Europe

Le Niger et l'Italie saluent l'effondrement du flux de migrants Africains vers l'Europe

AFP

Niger: après Orange, des locaux d'Airtel Niger fermés par le fisc

Niger: après Orange, des locaux d'Airtel Niger fermés par le fisc

AFP

L'unique société de textile du Niger asphyxiée par la concurrence asiatique

L'unique société de textile du Niger asphyxiée par la concurrence asiatique

retour

AFP

Gabon: le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence

Gabon: le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence

AFP

Acquittement de Gbagbo: joie chez ses partisans, incertitude sur son retour en Côte d'Ivoire

Acquittement de Gbagbo: joie chez ses partisans, incertitude sur son retour en Côte d'Ivoire

AFP

Gabon: après deux mois et demi d'absence, retour du président Bongo

Gabon: après deux mois et demi d'absence, retour du président Bongo