mis à jour le

L'actu en bref

Le site internet d'AADL bloqué   Les souscripteurs des logements AADL ne peuvent plus se connecter au site pour s'enquérir de leur RDV et suivre leur dossier. L'adresse www.aadl.com.dz ne s'affiche plus depuis mercredi. Les souscripteurs sont en plus appelés à respecter les délais pour éviter les mouvements de foule devant l'agence. La direction générale de l'AADL, injoignable hier, n'a toujours pas réagi à cette panne ou cet acte de piratage, alors que les souscripteurs sont pris de panique. Grâce au site, rappelons-le, les souscripteurs pouvaient s'inscrire pour obtenir un rendez-vous.     N. O.   ENTV : Bouâcha remplace Cheriet à la direction de l'information   Le directeur de l'information de l'ENTV, Lotfi Cheriet, a été démis de ses fonctions hier et remplacé par Zine El Abidine Bouâcha, qui occupait jusque-là le poste de directeur adjoint chargé des moyens de production. Le départ du directeur de l'information semble être la conséquence de la guerre que se livraient, depuis un certain temps, au sein de la rédaction, Lotfi Cheriet et son directeur adjoint, Abderraouf Tidjani, un proche du directeur général. Selon nos informations, le limogeage de Lotfi Cheriet a été décidé suite à la décision de l'ex-patron de l'information de la télévision publique de se séparer de son adjoint. Tewfik Khelladi, DG de l'ENTV, a annulé la décision et a procédé au remplacement de Lotfi Cheriet. «Tewfik Khelladi a laissé les choses pourrir entre Cheriet et Tidjani, rapporte un journaliste de la rédaction. Il a attendu que l'ex-patron de l'info commette une erreur pour s'en débarrasser.» Le nouveau patron de l'information est journaliste depuis 27 années dans l'entreprise de la télévision. Etiqueté proche du parti du FLN, aile redresseurs, Zine Al Abidine Bouâcha avait tenté de se faire désigner candidat FLN lors de l'élection des APW. Sa candidature fut rejetée par le parti. «Il s'est éloigné du FLN, affirme un cadre de l'entreprise sous le couvert de l'anonymat. C'est quelqu'un de gentil et calme qui va faire beaucoup de bien à la rédaction après les tensions qu'elle a traversées.» En outre, la direction de la télévision a décidé de suspendre l'émission d'Ahmed Lahri «Question d'actualité» ainsi que celle de Karim Boussalem «Fi dairet athaw».      Salim Mesbah   Omra 2013 : l'Arabie Saoudite réduit le quota     L'Algérie a vu son quota des personnes pour une omra réduit à 10 000 pèlerins au lieu des 120 000 habituellement. Ainsi l'a décidé l'Arabie Saoudite pour l'ensemble des pays suite aux travaux de rénovation et d'extension en cours à La Mecque. Une décision annoncée récemment alors que les réservations sont déjà effectuées depuis le début de l'année. Une situation dénoncée par le Syndicat national des agences de voyages (SNAV). «Une telle décision devait être rendue publique en janvier dernier, jour où nous avons commencé à réserver pour les personnes concernées», a affirmé Lyès Senouci, vice-président et chargé de communication du SNAV. Les pertes se compteront en milliards dans la mesure où les billets d'avion ont été déjà achetés et les réservations d'hôtel confirmées, toujours selon Senouci. Le même responsable explique que «les clients qui seront supprimés sur la liste demanderont évidemment qu'ils soient remboursés alors que nous, en notre qualité d'agences, les infrastructures hôtelières et les compagnies aériennes ne nous rembourseront jamais. C'est la faillite !» Un préjudice moral et financier dénoncé par le SNAV devant un silence radio des autorités algériennes. «Le silence du ministère des Affaires religieuses et celui de l'Office national du hadj et de la omra est scandaleux. Face aux décisions de l'Arabie Saoudite, l'Etat algérien doit agir», dit-il encore. «Nous ne savons plus quoi faire. Nous sommes encore dans la confusion. La situation mérite l'intervention de l'Etat», appelle Lyès Senouci. L'Egypte, face à une décision similaire, a carrément boycotté l'organisation de la omra pour cette année. Nassima Oulebsir   AreclorMittal Annaba : arrêt de la grève des sous-traitants   En grève depuis plus de deux semaines, les travailleurs issus des entreprises de sous-traitance d'ArcelorMittal Annaba ont procédé, hier, à la levée de la grève dans les unités des laminoirs à froid (LFR) et du rond à béton (LRB) ainsi qu'au port et au poste de garde de l'entreprise suite à un heureux compromis. Et c'est la direction générale d'ArcelorMittal Annaba et le syndicat de l'entreprise qui l'ont annoncé avant-hier à travers un communiqué. «Les salariés de la sous-traitance qui ont une activité en liaison avec le process de production et font partie du réservoir passeront sous contrat de travail à ArcelorMittal Annaba selon un échéancier qui sera déterminé en fonction de la situation économique de l'entreprise et du classement de chaque candidat», lit-on dans ce document signé par Tahar Chaouche, secrétaire général du syndicat, et Joe Kazadi, directeur général d'ArcelorMittal Annaba. Les deux parties, qui n'ont pas précisé la nature de ces futurs contrats de travail - CDD ou CDI - ont indiqué que «les premiers recrutements débuteront le 1er juillet 2014. Toutefois, cette date pourrait être ramenée au 1er janvier 2014, si la situation générale de l'entreprise s'améliore après la conclusion du pacte social et le lancement de son plan industriel». L'ordre des recrutements sera établi selon des critères liés à l'ancienneté, l'importance du poste de travail ou l'activité ainsi que le niveau d'instruction des concernés.     M.-F. G.   Transfert d'eau In Salah-Tamanrasset : enquête sur des transactions douteuses   Les services de sécurité enquêtent depuis quelques semaines sur des transactions douteuses établies entre les entreprises indiennes, chinoises et turques en charge des travaux de transfert d'eau In Salah-Tamanrasset. Des transactions qui ont coûté au Trésor public une enveloppe supplémentaire de 100 millions de dollars. L'affaire a commencé il y a six ans, lorsque les employés de l'entreprise nationale Alpha Pipe, spécialisée dans la fabrication des canalisation d'eau, ont déposé une plainte contre un des responsables du projet qui a délibérément écarté ladite entreprise de la soumission. Ce qui a donné l'occasion aux entreprises étrangères d'importer 750 km de double canalisation. Les services de sécurité se penchent sur plusieurs dépassements enregistrés dans le cadre du même projet par ces entreprises étrangères ainsi qu'une filiale de Cosider. L'enquête révèle qu'une infrastructure a été installée à Tamanrasset et d'autres équipements ont été loués au nom du projet, alors que réellement cela ne relève pas de ce mégaprojet. Les mêmes services de sécurité avaient, il y a une année, élaboré des rapports expliquant comment l'entreprise nationale Alpha Pipe, qui allait produire 1500 km de canalisation dans le cadre de ce projet, a été retirée du marché au profit d'entreprises étrangères installées en Turquie.     Aziz M.                     Constantine : la prison du Coudiat sera transformée en musée   La prison du Coudiat, de Constantine, classée parmi les plus anciennes d'Algérie, d'où s'était échappé le martyr Mostefa Ben Boulaïd le 10 novembre 1955, sera transformée en musée de la Révolution, a annoncé, hier, Khalida Toumi, la ministre de la Culture, lors d'une visite effectuée à Constantine. Une visite pour avaliser le programme tracé pour la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015». Khalida Toumi a déclaré, lors d'une conférence de presse, que cet édifice, témoin des souffrances de nos martyrs, ne sera jamais démoli, comme l'avaient prôné certains.       Farida Hamadou     FFS : ouverture du 5e congrès     Les travaux du 5e congrès du Front des forces socialistes (FFS) ont été ouverts, hier, à Alger en présence de 1010 délégués représentant 42 wilayas, et en l'absence du président du parti, Hocine Aït Ahmed. Une vidéo projetée au début des travaux a montré le leader historique du FFS et son président depuis sa création il y a 50 années, Aït Ahmed, qui exhortait les participants à «veiller au succès de cet important congrès» et s'est excusé de ne pas pouvoir y assister pour «des raisons de santé». Le congrès, qui durera trois jours, se tient au moment où le parti a opéré un recentrage de sa ligne politique. Après avoir refusé toute compromission avec le pouvoir, le FFS avait décidé en mai de l'année dernière de participer aux élections législatives, contre l'avis d'une partie de sa base. Même les raisons invoquées par Aït Ahmed pour justifier cette participation n'avaient pas convaincu et le parti fut secoué par une grave crise interne. L'autre défi auquel le parti doit faire face est l'organisation de la succession de Hocine Aït Ahmed. Une rude bataille a eu lieu en coulisses entre plusieurs tendances qui ont tenté de mettre la main sur le parti. En fin de compte, on s'achemine vers la constitution d'une direction collégiale de cinq membres. Cette formule, qui n'est pas du goût de plusieurs militants, risque d'embraser le parti.      Salim Mesbah et APS   La direction de la jeunesse, des sports et des loisirs d'Alger ciblé par l'IGF   Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, a révélé jeudi à Alger que l'inspection générale du ministère avait constaté au niveau de la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs (DJSL) de la wilaya d'Alger «quelques imperfections, dépassements» et parfois «transgressions des textes régissant la gestion des deniers publics», sans évoquer de détournement. «L'inspection générale du ministère de la Jeunesse et des Sports a effectué entre le 2 mai et le 15 juillet 2011 une mission de contrôle au niveau de la DJSL d'Alger qui a touché les ressources humaines, les investissements, les établissements sous tutelle et le mouvement associatif et a constaté plusieurs infractions, mais n'a pas évoqué de détournement ou dilapidation de deniers publics», a répondu M. Tahmi à une question orale du député du FFS, Mustapha Bouchachi, lors d'une session plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN). «En revanche, l'inspecteur chargé de cette mission a noté dans son rapport que les infractions dépassent les prérogatives du ministère. Le MJS n'est pas habilité à qualifier ou pénaliser l'acte de mauvaise gestion, mais vu la sensibilité et la nature des faits, l'inspecteur à recommandé le recours à une institution habilitée afin d'effectuer une inspection plus approfondie dans la gestion de la DJSL qui aurait porté, selon lui, atteinte aux deniers publics», a-t-il précisé. M. Tahmi a poursuivi que «devant cette situation, le dossier a été transféré à l'Inspection générale des finances (IGF). Celle-ci a transmis en septembre 2012 un rapport de base à l'ancien directeur de wilaya de cette direction. Le ministère attend le rapport final de l'IGF pour prendre les mesures qui s'imposent».      APS     Mali : «L'aide militaire algérienne n'a jamais fait défaut»   L'Algérie n'a jamais cessé de soutenir le Mali, a affirmé le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Coulibaly, hier à Addis-Abeba, où il participe au conseil exécutif de l'Union africaine. «L'aide militaire algérienne n'a jamais fait défaut», a déclaré M. Coulibaly à la presse en marge de la réunion ministérielle. «Il y a une relation de confiance entre nos deux pays scellée par les accords d'Alger et de Tamanrasset», a-t-il rappelé. Quant aux principes de non-ingérence et d'indépendance prônés par l'Algérie, le chef de la diplomatie malienne a affirmé que son pays les respectait. «L'Algérie respecte le principe de ne pas avoir de troupes étrangères sur son territoire et ne pas envoyer ses troupes à l'extérieur du pays. Nous respectons cette doctrine», a affirmé M. Coulibaly, ajoutant que «les 1300 km de frontières communes sont protégées par les Algériens, ce qui ne donne désormais aucune possibilité aux terroristes de sévir d'un côté comme de l'autre». La présence de l'Algérie à la récente conférence de Bruxelles des donateurs pour le Mali destinée à aider ce pays à relancer son économie et ses institutions, a été une fois de plus une preuve de son soutien indéfectible, a-t-il dit.    APS   Illizi : 3 terroriste abattus par l'ANP   Les forces de l'ANP ont abattu trois terroristes au mont Isser dans le Tassili N'ajjer lors d'une opération déclenchée, il y a 20 jours, suite à l'attaque par un groupe armé d'un convoi de gendarmes escortant huit personnes arrêtées à Djanet et soupçonnées de soutien au terrorisme. L'attaque avait fait 3 blessés côté gendarmes et occasionné la destruction d'un véhicule. L'opération, avec soutien aérien comprenant des hélicoptères de combat, mobilise quelque 2000 soldats de la 4e Région militaire qui traquent un groupe armé qui aurait pénétré en Algérie par la frontière libyenne. Celui-ci appartiendrait au Mouvement des enfants du Sud pour la justice.      Aziz M.   Forum économique mondial : Rahmani représente Bouteflika   Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a désigné le ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne entreprises et de la Promotion de l'investissement, Chérif Rahmani, pour le représenter au 17e Forum économique mondial pour la région Moyent-Orient et Afrique du Nord, qui aura lieu du 24 au 26 mai en Jordanie, a indiqué hier la présidence de la République dans un communiqué.       APS        

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien