mis à jour le

Le patron de la Garde nationale tunisienne à Alger

Le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, a reçu, hier à Alger, une délégation de la Garde nationale tunisienne conduite par le général El Mountassir Essakouhi, commandant de la Garde tunisienne. L'audience s'est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l'Intérieur, Abdelkader Ouali, du commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Ahmed Bousteila, et du directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel. La délégation tunisienne avait été reçue, auparavant et séparément, par le commandant de la Gendarmerie nationale et le directeur général de la Sûreté nationale. Par ailleurs, elle a effectué des visites aux organes de formation et aux différentes structures opérationnelles et spécialisées de la Gendarmerie nationale et de la Sûreté nationale. A l'issue de sa rencontre avec le DGSN, le général Essakouhi a déclaré que «la situation que traverse la région est difficile à tous points de vue», rappelant la situation qui prévaut au Mali et en Libye et «les défis imposés par la géographie qui caractérise l'Algérie et la Tunisie».  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

garde

AFP

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

AFP

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

RDC: Guterres met en garde contre de nouvelles coupes dans la mission de l'ONU

AFP

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Alger

AFP

Le président vénézuélien Maduro en visite

Le président vénézuélien Maduro en visite

AFP

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

AFP

Alger veut réveiller les électeurs avant les législatives de mai

Alger veut réveiller les électeurs avant les législatives de mai