mis à jour le

JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE L’ASTHME : La maladie en constante augmentation

L'asthme reste un vrai problème de santé publique, selon le Professeur Nafisatou Oumar Touré du service de pneumologie de l'hôpital Fann de Dakar qui, hier, dans le cadre des activités relatives à la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre l'asthme, a expliqué que la maladie était en constante augmentation et qu'une meilleure diffusion des informations aux populations restait donc nécessaire.


La cérémonie officielle de la célébration de la journée mondiale de l'asthme a eu lieu hier, à l'hôtel de Ville de Pikine, après que, dans la matinée, le service de pneumologie de l'hôpital Fann a répondu à un certain nombre de questions des journalistes sur une pathologie inconnue mais qui est un grave problème de santé publique. Le thème de cette journée était «Vivre normalement avec son asthme» et le professeur Nafisatou Oumar Touré, Chef du service de pneumologie de l'hôpital Fann de Dakar, a expliqué que le choix de cette thématique repose sur le fait que l'asthme ne cesse d'augmenter. «En 2011, l'Oms estimait le nombre souffrant de cette maladie dans le monde à 300 Millions et cette fréquence est en constante augmentation, puisqu'elle a enregistré 50% de cas en 10 ans. C'est une vraie préoccupation, puisque c'est une pathologie qui est chronique qui, si elle n'est pas prise en charge correctement, peut être mortelle. C'est une pathologie qui ne guérit pas», a-t-elle expliqué. L'autre complexité de cette maladie reste le manque de statistiques au niveau national, même si des études ont donné, dernièrement, des résultats. «Des études ont été menées de façon parcellaire dans le service de pneumologie, en 1998, la prévalence au niveau hospitalière de l'asthme était de 8, 3%. En 2011, la prévalence est passée à 9,1%. Cela veut dire qu'il y a une augmentation du nombre d'asmathique. Par exemple, à l'Hôpital Albert Royer de Fann, la prévalence a également augmenté chez les enfants, passant de 2% dans les années 98, à 5% environ en 2011», a noté le professeur Nafisatou Oumar Touré.
La prise en charge reste coûteuse, bien que des efforts ont été faits pour soulager les malades. «Sur le plan financier, il y a un coût direct lié à l'achat des médicaments, aux différents examens complémentaires et aux consultations, mais il y a aussi un coût indirect lié à l'altération des qualités de vie des patients. Qui dit altération dit absentéisme sur le plan scolaire et professionnel», a dit le Professeur Touré. Cependant, selon le Docteur Sangharé du ministère de la santé, les laboratoires «GlaxoSmithKline» ont consenti beaucoup d'efforts dans la réduction des prix des médicaments. Khadidiatou Ka, représentant dudit laboratoire, de noter que depuis 2009, des réductions non négligeables ont été consenties, de l'ordre de 50 à 69% sur les médicaments.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lutte

AFP

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

AFP

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

AFP

Au Zimbabwe, la lutte des veuves spoliées par leur belle-famille

Au Zimbabwe, la lutte des veuves spoliées par leur belle-famille

maladie

AFP

Maladie non identifiée au Liberia: des tests positifs

Maladie non identifiée au Liberia: des tests positifs

AFP

Maladie non identifiée au Liberia: 12 morts, des cas

Maladie non identifiée au Liberia: 12 morts, des cas

AFP

La lèpre, une maladie faussement disparue

La lèpre, une maladie faussement disparue

augmentation

AFP

L'Afrique du Sud recommande une augmentation de 8% au plus des frais universitaires

L'Afrique du Sud recommande une augmentation de 8% au plus des frais universitaires

AFP

Augmentation de la présence militaire française en Côte d'Ivoire

Augmentation de la présence militaire française en Côte d'Ivoire

AFP

Tunisie: des centaines de manifestants réclament une augmentation de salaire

Tunisie: des centaines de manifestants réclament une augmentation de salaire