mis à jour le

Soutien à la paix en guinée-bissau : Des gendarmes burkinabè rentrent au bercail, après une « mission à succès »

La première vague du 21e escadron de gendarmerie en mission de soutien à la paix en Guinée-Bissau a regagné la mère-patrie, le mardi 21 mai 2013. Les élements ont été accueillis à leur descente d'avion par le chef d'état-major de la gendarmerie, le colonel Tuandanba Coulibaly.

Responsabilisé depuis un an en Guinée-Bissau, dans le cadre de la mission de maintien de la paix, dénommée, Ecowas mission in Guinea-Bissau (ECOMIB), le 21e escadron de gendarmerie, fort de cent quarante hommes, a regagné Ouagadougou le mardi 21 mai 2013. Sa tâche a été de relever les troupes angolaises en place et d'assurer la sécurité des personnalités et des institutions de transition. C'est une première vague de soixante-dix (70) éléments qui sont arrivées aux environs de 16 heures à la base aérienne 511. Selon le commandant de cet escadron, le capitaine Evrard Somda, la mission a été un succès. Et ce, malgré quelques difficultés. « Nous avons été les premiers à débarquer dans ce pays, pour vous dire que nous sommes arrivés en urgence. Au début, les conditions étaient difficiles, mais au fur et à mesure, tout est rentré dans l'ordre et l'escadron a pu remplir sa mission avec succès », a affirmé le capitaine Somda. Il a souligné que ses éléments ont fait preuve de professionnalisme sur le terrain.

« Nous avons rencontré des difficultés d'hébergement mais aussi d'adaptation, mais très rapidement, les éléments ont montré leurs capacités à relever les défis et le problème a été résolu », a-t-il précisé. Et le Maréchal des logis (MDL), Donatienne Bancé de dire que cette mission leur a permis d'acquérir de l'expérience qu'ils mettront, sans doute, au service de l'Armée. Elle a assuré qu'en tant que femme, elle n'a éprouvé aucune complexité dans l'accomplissement de son devoir. Le MDL-chef Idriss Ilboudo a également affirmé que la mission s'est très bien passée ; d'où la joie qui s'affiche sur le visage de chacun. « Nous avons rempli notre part du contrat », a-t-il dit. La deuxième vague du contingent est attendu ce jeudi 23 mai. Un autre escadron dont la mission sera de reformer le secteur des forces de sécurité et de défense de la Guinée-Bissau prendra la relève.

Donald Wendpouiré NIKIEMA [email protected]

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

soutien

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

AFP

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU

paix

AFP

Mali: 60 morts dans un attentat contre les groupes signataires de la paix

Mali: 60 morts dans un attentat contre les groupes signataires de la paix

AFP

RD Congo: Sauveur Mulwana sculpte pour l'histoire et la paix

RD Congo: Sauveur Mulwana sculpte pour l'histoire et la paix

AFP

Le cacao congolais du Nord-Kivu attend la paix pour s'épanouir

Le cacao congolais du Nord-Kivu attend la paix pour s'épanouir

Guinée-Bissau

AFP

Zika: les cas en Guinée-Bissau diffèrent de la souche identifiée en Amérique

Zika: les cas en Guinée-Bissau diffèrent de la souche identifiée en Amérique

AFP

Portugal: Eder est devenu une "fierté" pour la Guinée-Bissau

Portugal: Eder est devenu une "fierté" pour la Guinée-Bissau

AFP

L'Afrique de l'Ouest s'inquiète de la situation en Guinée-Bissau

L'Afrique de l'Ouest s'inquiète de la situation en Guinée-Bissau