mis à jour le

Soirée sulfureuse sur l'Avenue Yatenga à Ouagadougou

Les barrières pour train ont servi aux manifestants scandant « libérez, libérez », à empêcher le passage sur l'avenue Yatenga à Tampouy, dans la soirée du 22 mai 2013.

Tout serait parti du constat fait par les commerçants de la gare routière de Tampouy de ce qu'un des leurs, coffré au Commissariat de police de Sig-Nonghin quelques temps auparavant, a été déféré à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Peu avant 18h et jusqu'après 20h, ils ont été les seuls maîtres sur plus d'un kilomètre de cette avenue de très forte fréquentation, surtout aux heures de pointes. Pendant deux heures, ceux qui empruntent la voie furent obligés de faire de longs détours.

Tout porte à croire que c'est le Commissariat de police de Sig-Nonghin qui était la cible des manifestants.

Il a fallu l'intervention des CRS (Compagnie républicaine de sécurité) venues en une dizaine de cargos qui ont usé de gaz lacrymogènes pour libérer l'avenue Yatenga.

Il n'y a véritablement pas eu d'affrontements, les manifestants n'ayant pu résister aux tirs de gaz. Ce fut la débandade laissant motos et autres engins dont certains ont été emportés par les CRS qui sont restés sur les lieux jusque tard dans la nuit, les passants n'étant aucunement inquiétés. On ignore encore s'il y a eu des blessés ou des arrestations.

Les manifestants avaient promis de ressortir le lendemain (mercredi) matin. Mais, rien n'y fut. Le calme régnait tout au long de la journée.

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes