SlateAfrique

mis à jour le

LIBERIA - Champion 2011 pour le droit des femmes

Pour la première fois, le millésime 2011 de l'African Gender Award —qui récompense chaque année les efforts d'un chef d'Etat africain en faveur de la promotion de la femme— a été décerné au Libéria. La cérémonie officielle a eu lieu à Addis-Abeba (Ethiopie) le 31 janvier, en marge du sommet de l’Union Africaine.

Le Libéria a particulièrement brillé sur le terrain de la défense des droits de la femme cette année, sur le plan de l'éducation comme sur celui de l'économie ou de la protection des femmes.

Il faut préciser que c’est le premier pays d’Afrique à être dirigé par une femme démocratiquement élue, à savoir Ellen Johnson Sirleaf, présidente depuis 2005. Ses actions en faveur de la gent féminine ont servi l’accès à l’enseignement secondaire et post-secondaire, ainsi que la lutte contre le trafic des femmes et l'aide aux «petites commerçantes», avec notamment la création en 2006 du Market Women’s Fund.

Malgré tout, «ce prix est décerné à un pays et ne doit pas être personnalisé […] Nous honorons les femmes du Libéria et le secteur privé qui contribuent au développement de leur pays», précise Gertrude Mongela, présidente de la cérémonie, citée dans Panapress.

Cette distinction honorifique pour la valorisation du «sexe faible» a été initiée par l’ONG Africa Solidarité (FAS), notamment à travers son Centre Panafricain pour le genre, la paix et le développement (PAC).

La première attribution du prix remonte à 2005, et mettait à l’honneur les présidents Abdoulaye Wade (Sénégal) et Thabo Mbeki (Afrique du Sud) pour «leurs initiatives en faveur de l’adoption du principe de la parité dans l’Union africaine», comme le rapporte le quotidien sénégalais Sud Quotidien.

Lu sur Panapress