mis à jour le

Deux partis se sabordent pour intégrer l’USFP

Points: 
Objectif: préparer un projet de société pour contrer la montée du conservatisme
L'arrivée de Benatiq devra redynamiser le bureau politique
L'unité contre la balkanisation du champ politique

Driss Lachgar est en train de réussir là où ses prédécesseurs se sont cassés les dents: la réunification de la famille Ittihadie. Le premier secrétaire de l’USFP a signé hier «la déclaration pour l’unité» qui scelle l’intégration du Parti travailliste de Abdelkrim Benatiq et du Parti socialiste de Abdelmajid Bouzoubaâ dans l’USFP.

Légende Image: 

Pour réaliser l’intégration de leurs partis au sein de l’USFP dirigé par Abdelkrim Benatiq, Driss Lachgar et Abdelmajid Bouzoubaâ ont de mettre de côté leur ego. L’objectif est de préparer un projet de société moderne et démocratique, en mesure de contrer le courant conservateur qui cherche à dominer la scène politique

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

partis

AFP

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

AFP

Rwanda: arrestation de responsables de deux partis d'opposition

Rwanda: arrestation de responsables de deux partis d'opposition

AFP

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018