mis à jour le

Pèlerinage : Le Coronavirus sème la panique

Proche du SRAS, le coronavirus, qui s'attaque aux branches respiratoires, inquiète la communauté scientifique. S'agit-il d'une inquiétude fondée ou est-ce un nouvel épisode dans les stratégies de vente des  laboratoires pharmaceutiques ?  Nous nous rappelons du remue-ménage à l'échelle mondiale autour du H5N1, ou encore du H1N1 et de toutes les commandes de Tamiflu passées aux laboratoires, pour se retrouver au final avec des stocks de médicaments jamais utilisés. Souvenons-nous également du tissu de mensonge et du «réseau de trafic» qui avaient entouré cette affaire. D'ailleurs, on parle d'emblée de la possibilité de créer un vaccin dans les mois à venir. L’OMS a indiqué mercredi dernier “ne pas exclure” l'éventualité d'une infection au Coronavirus après un contact avec des patients, évoquant la transmission de la maladie à deux professionnels de la santé en Arabie Saoudite.

Et pourquoi crée-t-on aujourd'hui le buzz autour de ce virus, alors que les  premiers cas ont été découverts depuis plusieurs mois déjà (le virus a été découvert en juin dernier à l'hôpital de Jeddah) et  que les autorités sanitaires ont mis en place des plans de vigilance depuis septembre ?  L'approche de la saison du pèlerinage pourrait peut-être justifier cette crainte !

En attendant d'y voir un peu plus clair et sans verser dans un scepticisme poussé, ce qui est certain aujourd'hui est que le virus a provoqué près d'une trentaine de décès, majoritairement en Arabie Saoudite. Quelques cas ont également été enregistré au Qatar en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France, et tout récemment en Tunisie. Tous les malades avaient séjournés dans la péninsule arabique. Donc, on ne peut pas pour l'instant, selon les critères de l'OMS, parler d'une épidémie du coronavirus.

Le pèlerinage est-il maintenu ?

Mais à la veille de la saison du pèlerinage, les craintes pourraient être justifiées. Le nombre trop important de pèlerins, venant de tous les horizons, pourrait justement accroître le risque de propagation du coronavirus. L'année dernière, ils étaient quelques 5 millions de personnes, venues des quatre coins du monde, à avoir effectué leur pèlerinage.

Partant de ce constat, le département de Lhoussine Louardi, qui avait adressé en septembre dernier une communication à l'ensemble des hôpitaux  pour expliquer aux directeurs régionaux et délégués provinciaux les mesures à prendre en cas d'apparition du virus, a, dit-on, renforcé son plan de vigilance.

Selon M. Belmamoun, responsable de la direction de l'épidémiologie au Ministère de la Santé, un dispositif de surveillance épidémiologique est  établi et  pourra au besoin, être déployé à tous les postes frontaliers, ports et aéroports. «Tous les moyens nécessaires pour diagnostiquer le coronavirus ont été mis à disposition en collaboration avec l'institut national d'hygiène et l'institut Pasteur.»

Dans ce même sens, le Ministère a rappelé que les pèlerins marocains seront vaccinés contre la méningite et la grippe saisonnière. Cette mesure n'est pas vraiment nouvelle, puisque tous les Marocains qui se rendent à la Mecque, que ce soit pour le Hajj ou la Omra, doivent se faire vacciner contre la méningite et la grippe (en option).

En tout cas, pour l'heure, il n'est pas question d'interdire le Hajj, car seule l'Arabie Saoudite est souveraine d'une telle décision. Mais il serait possible, comme cela avait été le cas avec le virus H5N1 suite à une réunion des autorités sanitaires arabes en Egypte, de limiter l'accès aux personnes souffrant de maladies chroniques, aux personnes âgées et aux enfants.  De même, l'OMS n'a pas non plus recommandé de mesures aux postes frontières ni de restrictions sur les voyages.

Leila Ouazry

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

pèlerinage

AFP

Bénin: les descendants d'esclaves en pèlerinage vaudou

Bénin: les descendants d'esclaves en pèlerinage vaudou

AFP

Sénégal: au moins 16 morts sur la route d'un pèlerinage musulman

Sénégal: au moins 16 morts sur la route d'un pèlerinage musulman

AFP

Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage

Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage

panique

AFP

A Madagascar, la peste provoque une épidémie de panique

A Madagascar, la peste provoque une épidémie de panique

AFP

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

La rédaction

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes