mis à jour le

Vie partisane : Le PPS, 70 ans déjà

Lors de sa réunion périodique, le BP du PPS n'a pas manqué de souligner avec force que la décision de retrait du gouvernement prise par le conseil national du parti de l’Istiqlal “est de nature à entraîner le pays dans une crise politique (…) dont il n’a nullement besoin dans une conjoncture nationale et géostratégique pleine de défis”. A ce titre, il a relevé la nécessité de renforcer la crédibilité et la confiance dont jouit le Maroc et de se focaliser sur les priorités, appelant l’ensemble des parties concernées à “adopter une attitude sage, pondérée et clairvoyante au service de l’intérêt suprême de la nation et du peuple”.

Par ailleurs, le bureau politique du PPS a saisi l’occasion de l’anniversaire douloureux des attentats du 16 mai 2003 pour “dénoncer les crimes, thèses et comportements terroristes sous leurs différentes formes, y compris le terrorisme intellectuel, la violence verbale et les appels obscurantistes de Takfir (excommunication) et ceux privatifs de libertés, nourrissant l’extrémisme et encouragent les crimes terroristes”. “Face à cette situation, il faut réagir avec toute la fermeté nécessaire dans le cadre de l’Etat de droit”, a estimé le PPS. Il a, dans ce sens, salué “toutes les institutions et forces veillant à la sûreté et à la stabilité des citoyens, et à la protection de leurs biens”, appelant à poursuivre les réformes à même de déraciner les sources de l’extrémisme et du terrorisme à tous les niveaux.

Selon le communiqué, la réunion a été l’occasion d’examiner la situation au sein du parti et les missions de ses organes et ses différentes structures, dans la perspective, notamment, de la préparation du congrès national du parti prévu en 2014 et de la célébration du 70ème  anniversaire de sa formation. A cette occasion, le PPS a décidé de lancer nombre d’initiatives, notamment la préparation de la campagne nationale de renouvellement des adhésions.